REFLEXION

LE TAUX ELEVE D’HUMIDITE A ORAN POSE PROBLEME : Plus de 30 cas d’insuffisance respiratoire enregistrés

Ces derniers jours écoulés se sont annoncés particulièrement pénibles pour les Oranais sachant que cela est dû au climat en cours. En effet, divers services hospitaliers y compris le CHU d’Oran ont connu une forte pression au niveau du service de phtisiologie, quand on sait que plus de 30 cas de problèmes respiratoires ont été enregistrés.



en effet, selon les spécialistes et médecins cela est tout à fait normal sachant que cet état de chose est dû à la hausse du taux d’humidité que connait la majorité des wilayas de la région ouest du pays. La wilaya d’Oran a vécu des conditions climatiques très instables ainsi que des perturbations climatiques et taux d’humidité très élevés estimés à 62% sans oublier les températures qui jouent le yoyo tantôt à la hausse et tantôt à la baisse. En outre, il est à signaler que la plupart des cas les plus touchés sans les personnes atteintes de maladies pulmonaires à l’exemple (tuberculoses, asthme, allergies……etc.) Parmi ces derniers, un grand nombre d’admissions d’enfants et personnes âgées, représentant la catégorie la plus sensible à ce genre de perturbations météorologiques. Comme il est à rappeler qu’au niveau d’Oran, on compte un taux de près de 10% de cas atteints d’asthme et 21% de cas souffrant d’allergies de l’ensemble de la population oranaise. En effet, nombreux médecins et spécialistes déclarent «que ces diverses pathologies susmentionnées, sont plus sensibles pour une affectation accentuée par une forte chaleur ou humidité et autres fragilisent le patient qui engendre par la suite des troubles respiratoires et autres crises et inflammations aigues etc. amplifiant ainsi davantage son état de santé surtout connaissant ces antécédents médicaux». C’est pour cela que les services de Santé sensibilisent les citoyens à faire attention aux plus petits et aux personnes âgées. Notamment, ce qui est primordial de ne pas négliger un quelconque malaise où problèmes d’ordre respiratoires, en allant consulter son médecin le plus proche pour éviter d’éventuelles complications. Cela, durant toute cette période de perturbation climatique afin d’assurer le bien-être de tous.
 

Rafik M
Lundi 22 Avril 2013 - 11:44
Lu 720 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+