REFLEXION

LE SG DE L’EDUCATION DE MOSTAGANEM REVELE : 30% des écoles de la wilaya sont dans un état de dégradation

Le secrétaire Général de la direction de l’éducation de Mostaganem, Monsieur Belkhouch Mustapha, a révélé lors d’une conférence de presse tenue au siège de la Direction de l’éducation de Mostaganem que 30% des écoles de la wilaya sont dans un état de dégradation et nécessitent une restauration.



Le SG de l’Education a parlé de tout, du transport scolaire, la cantine, l’état structurel des établissements scolaires, la violence dans le milieu scolaire et du prochain recrutement des personnels de l’éducation. Concernant le transport scolaire, le journal Réflexion a relevé la question de la vétusté du parc des bus de transport scolaire  roulant encore et datant de plusieurs années, et notamment la problématique de la révision du contrôle technique de ces bus et les normes de sécurité y afférant ; sur ce point précis M. Belkhouch , a donné le chiffre de 18 bus en cours de réparation, 34 en panne et 138 opérationnels sur un total de 190 bus existants qui demeurent sous la responsabilité des APC (Mairies) qui doivent les gérer en coordination avec la Direction de l’Éducation de la wilaya. S’agissant de l’état des lieux des établissements scolaires du cycle primaire, sur 433 écoles pas moins de 30% sont dégradées et nécessitent des opérations de ravalement et de restauration physique, dira le Secrétaire général, dont les causes restent l’âge de construction de ces établissements scolaires en plus de l’accueil des colonies de vacances qui affectent l’état des structures de par le mauvais usage que certaines hôtes en font des écoles, sur le volet purement pédagogique, et la polémique autour des cours de soutien scolaires ‘’prodigués’’ par des enseignants appartenant à l’éducation nationale (ce que l’on appelle communément ‘’école parallèle’’) la solution se trouve dans la coopération entre les parents d’élèves et les structures scolaires puisque l’État algérien a permis des cours de soutien scolaire gratuits pour les élèves qui en auraient besoin et c’est aux parents d’élèves d’orienter et d’encourager leurs enfants à suivre ce type de cours surtout par les élèves concernés par les examens de fin d’année (BAC, BEM, Brevet de 5ème) ce qui a tendance à participer à la lutte contre la déperdition scolaire.

AS. Mohsen
Mardi 17 Novembre 2015 - 17:13
Lu 190 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+