REFLEXION

LE SENATEUR BRAHMA DJELLOUL A "RÉFLEXION" : « Je ne reconnais aucune tendance politique mis à part les militants structurés »



LE SENATEUR BRAHMA  DJELLOUL A "RÉFLEXION" : «  Je ne reconnais aucune  tendance politique  mis à part les militants structurés »
C’est ce qu’a déclaré le sénateur Brahma Djelloul lors d’un entretien accordé au quotidien « réflexion » et durant lequel il a présenté le bilan de ses activités au sein du parlement, mais aussi son attachement aux principes des idéaux du parti FLN ou il a eu l’occasion d’occuper plusieurs postes de responsabilité durant son parcours de militant ,notamment comme mouhafed de la wilaya d’Oran pendant 05 années (1992 à 1996) où il fut élu P/APW( président de l’assemblée populaire de la wilaya d’Oran) et sénateur depuis 2006 ,membre de la commission parlementaire Euro méditerranéenne. Abordant son parcours durant son mandat au sein du parlement ,le sénateur Brahma Djelloul nous a livré ses impressions de la progression et surtout l’avancement des différents travaux des projets structurants qui sont en voie de développement tout en déclarant « actuellement je sens un changement radical de la ville d’El Bahia, surtout avec l’arrivée de l’actuel wali M. Abdelmalek Boudiaf qui est animé de bonne volonté , créa pour la première fois une commission dite cellule de réflexion qui a pour mission de recenser tous les problèmes et maux qui rongent les 16 communes de la wilaya d’Oran ainsi que les conditions de vie des citoyens, du fait que la dite commission est chargée de présenter un rapport des activités avec notamment le diagnostic des résultats entrepris au sein de la commission , seront présentés au wali pour étude et approbation, et là on sent le fruit du travail colossal entreprit par monsieur Abdelmalek Boudiaf qui ne ménage aucun effort pour la concrétisation et le suivi des différents projets structurants inscrits dans le cadre du plan quinquennal 2010/2014 notamment la réalisation des projets d’assainissement de l’AOP et l’AEP et que la wilaya d’Oran mérite mieux ,du fait qu’elle est considérée comme étant une ville métropolitaine».A ce sujet, il n’a pas manqué de féliciter le président Abdelaziz Bouteflika pour le dévouement et la concrétisation des différents projets structurants en voie de réalisation de son programme présidentiel qui est en nette progression au niveau de tous les secteurs confondus. Ensuite il a axé son intervention au niveau du conseil parlementaire ,où il a soulevé le problème de l’absence de l’ alimentation en eau potable à Oran qui était durant l’ancienne époque salé, et qui actuellement est devenu normal par la concrétisation des différentes réalisations de projets de dessalement de l’eau de mer qui sont aux nombres de 04 avec celui de la Macta qui est en cours de réalisation avec une capacité de 500.000 m3/ jour, considéré comme le plus grand projet de dessalement au niveau de l’Afrique. ;et ce sans , compter le projet MAO ( mostaganem, Arzew ,et Oran).Toujours dans le même contexte, il a fait référence au budget supplémentaire dont a bénéficié la wilaya d’Oran à l’image de projet de l’extension du Tramway et celui du jumelage de l’autoroute Est Ouest vers Arzew , et aussi de l’accord du chef du gouvernement Ouyahia pour le classement de la conservation de la réserve nationale du site d’El Macta et qui a réussi à le classer parmi les sites historiques.
Et pour conclure, Brahma Djelloul a évoqué le problème de relogement des familles occupants les bidonvilles qui ont été éradiqués par l’actuel wali d’Oran et ceux des planteurs qui viennent d’être relogés ; et en dernier lieu il nous a fait part de son attachement au rang du parti FLN en affirmant « j’ai trop subi dans le mouvement du parti FLN et je ne reconnais aucune tendance politique mis à part les militants structurés dans les kasmas de la wilaya d’Oran . »

Medjadji .H
Samedi 11 Juin 2011 - 11:06
Lu 803 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+