REFLEXION

LE SECRETAIRE GENERAL DU RND : Ouyahia pointe du doigt les ennemis de l’Algérie

Ahmed Ouyahia a demandé, jeudi 11 mars, au conseil national du RND d’analyser « les attaques » externes contre l’image de l’Algérie et la dignité des voyageurs algériens.



LE SECRETAIRE GENERAL DU RND : Ouyahia pointe du doigt les ennemis de l’Algérie
« Il reviendra à cette session d’analyser la signification d’une série de phénomènes qui se manifestent actuellement et comprendre leurs objectifs réels », a dit M. Ouyahia à l’ouverture des travaux de la troisième session ordinaire du Conseil national de son parti, jeudi à Alger. « Qu’il s’agisse des attaques qui se succèdent de l’extérieur, pour remuer le couteau dans la plaie de notre lutte solitaire contre le terrorisme, ou pour porter atteinte à l’image de notre pays et à la dignité de nos citoyens se rendant à l’étranger », a-t-il ajouté. M. Ouyahia fait allusion à la présence de l’Algérie sur les listes américaine et française des pays à risque et la relance en France de la polémique sur la mort des sept moines de Tibhrine en 1996 à Médéa. Le Premier ministre ne s’est pas contenté de pointer du doigt, sans les nommer, « les ennemis externes » de l’Algérie. M. Ouyahia a fait de même pour les « ennemis internes ». Il a appelé à comprendre les objectifs « des réactions sournoises de certains lobbies, en relation avec les intérêts extérieurs, pour contrer la volonté de l’Etat de préserver les capacités financières du pays et de redresser le tissu économique, en un mot, de servir les intérêts du peuple et œuvrer pour l’avenir de la nation ». Par ses propos, le Premier ministre vise sans doute les adversaires algériens des mesures prises en 2009 pour réduire les importations contenues dans la Loi de finances complémentaires (LFC) entrée en vigueur fin juillet dernier. Le Premier ministre a également insisté sur la nécessité de comprendre « les tentatives de déstabiliser le moral de la population par le biais de rumeurs fantaisistes sur des clivages au sein des institutions de la République, ou même par des rumeurs abjectes sur la santé du chef de l’Etat ». Il veut également comprendre « l’agitation sociale entretenue dans certains espaces du service public, en dépit des efforts faits par l’Etat pour répondre aux attentes des fonctionnaires ». « Je pense que tout cela est lié et exige de nous vigilance et réaction », a-t-il affirmé. M. Ouyahia vise les syndicats autonomes des secteurs de l’éducation nationale et de la santé publique, qui ont déclenché des grèves ces derniers mois pour réclamer de meilleurs salaires. Enfin, Ahmed Ouyahia a réitéré le soutien «actif» du RND au président Abdelaziz Bouteflika pour la mise en œuvre de son programme. 

Mehdi
Vendredi 12 Mars 2010 - 23:01
Lu 784 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+