REFLEXION

LE SECRETAIRE GENERAL DE LA WILAYA DE TIARET INSPECTE LES ASSIETTES FONCIERES : Un quota de 340 logements publics locatifs



M. Maachou Kouider, secrétaire général de la wilaya de Tiaret, a effectué ce jeudi 13 février 2014 une visite de travail dans 3 communes de la wilaya  à savoir ; Mellakou , Frenda , Takhmaret , qui ont bénéficié de projets consistants soit 40 logements publics locatifs pour la commune de Mellakou, 150 logements à Frenda et 150 à Takhmaret en notant  que cette visite était spécifique au choix de terrain, autrement dit les assiettes foncières, et pour une fois les instruments d’urbanisme (PDAU et POS) ont eu leur vrai poids , et le secrétaire général , a du tout au long de sa visite , corriger certaines erreurs et « anomalies » dans la conception qui lui a été présentée , et là , c’est l’option du panorama futuriste ainsi qu’une vision environnementale qui ont pris le dessus , à l’exemple de l’injection de la double voie mitoyenne de l’assiette foncière des 150 logements à Frenda , ainsi que le droit à l’espace d’esthétique de l’environnement puisqu’à 80 m se trouve la fameuse briqueterie qui a fait l’objet de beaucoup de « bruits et chuchotements » et pour plus d’éclaircissements , le secrétaire général a nourri son argumentation visant la réduction de la pollution au point zéro puisque les techniques de cohésion entre usine de briqueterie et un ensemble de logements distant de près de 150m , ont été prises en considération , et un retour de « pioche » sur les superficies d’investissement en zone industrielle s’est avéré une exigence économique puisque plusieurs hectares ont été détournés à d’autres fins . A cet effet, les observateurs sollicitent Mr le wali à « débusquer » les vrais dépassements , et toujours dans le cadre de la visite de Mr le secrétaire général, à Takhmaret , il y a lieu de signaler que les responsables à ce niveau ont fait preuve d’incompétence , à signaler en premier lieu , un manque flagrant de révision du P.D.A.U et des observations dans le P.O.S , et surtout une absence d’approche référentielle dans la connexion des réalisations antérieures , à l’exemple de « Chaâbet-Djenane » un véritable oued-dormant , ainsi que le passage d’un gazoduc qui greffe 26 hectares , et d’une capacité de 28 pouces , et dans ce sens plusieurs directeurs d’exécutifs sont sollicités pour ouvrir un autre débat pour sauver cette commune frontalière avec 3 wilayas et qui recense plus de 40.000 habitants .
                                                                      

Aek Berrebiha
Samedi 15 Février 2014 - 17:29
Lu 109 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+