REFLEXION

LE RND ET LE MPA ONT DEJA LEURS CANDIDATS : Qui représentera le FLN aux sénatoriales à Tissemsilt ?

Comme est de coutume, les tractations politiques et l’apparence des élus locaux commencent avec la fin des mandats et c’est ce qui se passe malheureusement à Tissemsilt depuis quelques jours, selon les rares informations que nous avions pu collecter, plusieurs communes des 22 que compte la wilaya de Tissemsilt n’ont pas honoré leurs mandats alors que les tractations vont bon train pour les alliances pour certaines communes et l’APW au profit de tel ou tel candidat au sénat, sauf que ces tractations suscitent le doute chez les citoyens.



Les mêmes informations affirment que deux partis, RND et MPA, ont déjà choisi leurs candidats respectifs alors qu’au sein de la famille du FLN où apparemment les choses ne semblent pas  bien se tasser, le choix du candidat est conditionné de la réunion qui se tiendra, ce samedi, et dont on parle déjà de sa difficulté en prenant en compte les derniers changements opérés localement sur le parti qui est sous l’emprise des divergences claniques. En effet, au chef-lieu de la wilaya et dans d’autres communes, les alliances contre nature des élus communaux ou ceux de l’APW vont bon train, le marché des surenchères est déjà ouvert pour ravir l’intronisation de tel ou tel « candidat », des élus de  partis ont prêté serment pour le soutien des directives venues de la centrale, les offres ont déjà commencé au profit de certains pour une position qui leur permet de négocier à leur avantage l’alliance ou plutôt dire « la voix ».  Ainsi, l’on dira que les mauvaises consciences et la ‘’ch’kara’’ ont déjà fait chemin ensemble pour le résultat du prochain vote pour le sénat prévu au mois de décembre prochain, plusieurs noms sont avancés du côté du FLN et même les noms des mal-aimés mais l’expérience nous a appris que l’imprévisible pourra se produire au sein du FLN et par conséquent, il faut s’attendre à tout devant le flou qui caractérise localement la famille du FLN. Pour des candidats dont nous tairons les noms, le temps est pour bien mener sa campagne, les tractations se paient et rubis sur l’ongle et au pays de la ch’kara c’est «qui offre le plus» pour faire balancer les voix, d’autres font barrage à tel parti pour soutenir le candidat de l’autre parti. Une situation qui exaspère le citoyen qui découvre pour la énième fois le vrai visage du candidat en qui il a placé sa confiance, les deux candidats du RND et du MPA se placent déjà comme des candidats de grands calibres en attendant ce qui va sortir de la réunion de ce samedi concernant le FLN, la concurrence s’annonce très cruelle et le coup de starter est déjà donné pour la campagne de « loyauté ».             

A. Ould El Hadri A. Ould El Hadri
Vendredi 6 Novembre 2015 - 15:42
Lu 130 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+