REFLEXION

LE RND ET LE MPA BOYCOTTENT : Lancement aujourd’hui de l’initiative du FLN

Des partis et associations, rassemblés dans l'Initiative politique nationale pour le progrès dans la cohésion et la stabilité, initiée par le parti FLN organisent, aujourd’hui, mercredi un rassemblement politique à la coupole du complexe 5 juillet à Alger.



Fort de sa majorité, le FLN estimant que le rôle de "locomotive" lui revenait de droit et n'avait pas à se "mettre sous la coupe du RND", soulignait Amar Saadani. Il considère aussi que l'alliance fait appel à une "coalition limitée alors que le FLN milite pour un large soutien au président de la République". Le RND répondait dans les mêmes formes à l'initiative du FLN et dit ne pas voir de nécessité à se fondre dans le moule de la formation de Saadani. Le Rassemblement national démocratique (RND), parti membre du gouvernement a déclaré ne pas prendre part à ce meeting. La divergence entre le FLN, principal initiateur de ce meeting et le RND est apparue suite au refus de Saadani à la proposition du secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia. Ce dernier ayant appelé à relancer l'alliance présidentielle sous une autre forme, intégrant les partis Taj et le MPA de Amara Benyounes. Le RND, pour sa part, a refusé d'adhérer à l'initiative du FLN de créer une "force politique pour le progrès dans la cohésion et la stabilité". Le MPA de Amara Benyounès, ne semble pas disposé à participer au rassemblement de mercredi. Les déclarations de son secrétaire général à voter en faveur de candidats FFS, lors des dernières élections du Conseil de la nation, dans les circonscriptions où le parti n'était pas représenté, ont été mal accueillies par le FLN, souligne-t-on. A la veille du meeting, les positions des uns et des autres en sont restées à ce stade et rien n'indique qu'elles évolueraient dans le sens d'une participation. Le FLN ne semble pas inquiet de l'absence de ces deux partis et promet une "mobilisation de 10.000 personnes". Donc, 37 partis politiques et quelque 300 associations prendront part à un "grand meeting" autour d'une "grande force politique", appelée à "soutenir le programme du président de la République mais aussi à sensibiliser sur la menace terroriste et faire des propositions face à la crise économique", selon le secrétaire général du FLN, Amar Saadani. L'initiative est portée notamment par le FLN, le parti Taj de Amar Ghoul et l'Alliance nationale républicaine (ANR) outre des associations et de syndicats dont l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA).

Ismain
Mardi 29 Mars 2016 - 19:43
Lu 272 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+