REFLEXION

LE RESEAU DE LA VOIRIE A CHLEF : Un visage qui perd de sa valeur



La voirie dans la ville de Chlef est un sujet très frappant aux yeux de ses habitants. Une situation qui touche l’ensemble des citoyens et qui perdure depuis des années. Les endroits les plus utilisés (RN. et CW) sont les plus servies et sont à longueur de journée retapés. Le point le plus dominant touche plus particulièrement les quartiers, les chemins communaux et les zones d’activités. Ces endroits sont totalement délaissés à tel point que même à pied, le citoyen devra plonger dans la boue en hiver et respirer la poussière durant la période d’été. Sur la question de savoir les raisons qui retardent la réfection des routes, c’est toujours la même réponse qi revient sur les lèvres des responsables :  «On est tenu par le projet du réseau d’AEP qui doit être mis en place par l’Algérienne Des Eaux (ADE), avant toute intervention sur le réseau routier qui viendra en seconde position ». Le discours précédent a été de tout temps tenu sans que cela n’aboutisse à un quelconque résultat. Ces derniers jours, l’ADE ne vit que des problèmes et des confits face aux représentants des travailleurs de l’entreprise. Alors que les responsables locaux semblent être dépassés par les événements pour renvoyer le cuir à l’ADE qui est en charge du projet, celle-ci évoque pour sa part, la lourdeur administrative et technique qui régissent ce type d’opérations.                       

N.N
Mardi 25 Janvier 2011 - 23:01
Lu 355 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+