REFLEXION

LE PSEUDO-YACINE AMMOUR A REFLEXION : Quand un citoyen répond à la place du maire !?

Suite à l’article titré ‘’ pourquoi le maire a-t-il peur du public’’, paru dans notre édition du 27/10/2013, un citoyen, pris de colère, répondant au nom de Ammour Yacine, nous a répondu à la place du maire, en le défendant énergiquement, tout en critiquant le journal et allant jusqu’à le menacer de poursuites judiciaires. La question : pourquoi et à quel prix cette personne défend ce maire ? Ci-dessous, le droit de réponse intégral de cet individu au nom du maire :



LE PSEUDO-YACINE AMMOUR A REFLEXION : Quand un citoyen répond à la place du maire !?
Vous savez, la mairie a un droit de réponse suivant le code de l'information en vigueur d’après l'Art. 45.Toute personne ayant fait l'objet d'une information contenant des faits erronés ou des assertions
malveillantes de nature à causer un préjudice moral ou matériel peut :
User de son droit de réponse, et/ou intenter un procès contre le directeur de l'organe et le journaliste conjointement responsables.Le directeur de la publication ou de l'organe d'information audiovisuel concerné est tenu d'insérer ou de diffuser, suivant le cas, gratuitement la réponse dans les mêmes conditions fixées dans l'article 44. Je suis un citoyen féru de droit et soucieux des intérêts de ma ville.J’ai tenu à la place de la mairie de vous répondre : avant de publier votre article renseignez-vous sur le code communal en vigueur ou bien changer votre conseiller ou "conseillère" juridique et deuzio tallou el niveau chwiya, si vous voulez que votre papier sorte de Stidia et Oued Rhiou ! Un véritable journaliste doit rester neutre et ne doit que rapporter des faits ! Sinon refaites vos études et la déontologie et si vous êtes dignes " j'attends votre droit de réponse" sinon je resterai sur ma première idée de vous !
 
La réponse de Réflexion
La non atteinte  à l'honneur, à l'intimité personnelle et familiale est garantie à tout un chacun par le journal  ‘’Réflexion ". Mais, la liberté d'expression exclut toute forme de censure et votre protégé  le maire que vous défendez , est assez fort et intelligent pour se défendre tout seul  et son droit de réponse est un droit  et il sera publiable dans les 48 heures selon la loi .Seulement, monsieur le maire n’a pas réagi à nos articles et il ne nous a jamais envoyé sa lettre de droit de réponse .Pour ce qui est de vos menaces de poursuites judiciaires,nous sommes prêts à aller au tribunal.
Ces menaces ne sont pas une nouveauté pour nous, c’est le risque du métier. Merci d’avoir lu Réflexion et remerciez nous d’avoir corrigé votre réponse.

Réflexion
Lundi 28 Octobre 2013 - 22:00
Lu 467 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+