REFLEXION

LE PROJET DES 36 LOGEMENTS LSP A HAMADIA : 120 millions pour un F2 à Tiaret



Plus exactement 36 personnes à Hamadia dans la wilaya de Tiaret dont les noms ont déjà été portés sur les listes des bénéficiaires des logements entrant dans le cadre du logement social participatif LSP ne cessent d’interpeller les responsables au niveau de la Présidence de la République, de la wilaya et de la direction de l’agence de gestion et de régulation foncière (AGRF) de Tiaret et ce, depuis que les travaux réservés pour le projet des 36 logements situés sur la route de Mahdia ont été interrompus il y a plus de cinq ans s’ajoute à cela la dernière « sortie » de cette agence qui a complètement chamboulé leurs calculs en décidant à deux reprises une hausse dans le taux de participation individuelle. En effet, ces personnes précisent dans une correspondance adressée à toutes les parties concernées dont des copies nous ont été remises ne savent plus quoi faire devant la situation qui leur a été imposée par cette agence, les concernés précisent documents à l’appuis qu’après entente avec ladite agence sur le montant global de type F2 qui était de l’ordre de 900.000 DA dont l’apport personnel était de 400.000 DA, les postulants se sont donc acquittés de leurs redevances mais après quelque temps une autre réévaluation leur a été exigée pour atteindre un montant de participation de l’ordre de 470.000 DA les choses paraissaient à l’époque se diriger vers une issue heureuse mais leurs espoirs vont soudainement s’évaporer, ils ajoutent que cette agence les avait informés que désormais leur taux de participation individuelle est de l’ordre de 1 200.000DA, une augmentation jugée illogique et très élevée par ces bénéficiaires pour un logement de type F2 dans une région éloignée à l’image de la commune de Hamadia, ils affirment en outre qu’ils n’ont jamais été associés à cette opération et ajoutent que les tentatives de faire « résonner » les responsables de cette agence n’ont pas abouti. Enfin, les intéressés déclarent qu’après avoir tenté toutes les possibilités avec les responsables sans que personne ne prenne ce problème en considération et avec le sérieux qu’il faut, ils interpellent le président de la République  pour l’ouverture d’une enquête approfondie pour déterminer les responsables de cette situation pénalisante pour eux et ordonner de trouver une solution salvatrice à un problème qui dure depuis 2005.             

A.OULD EL HADRI
Dimanche 2 Janvier 2011 - 11:22
Lu 467 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+