REFLEXION

LE PROJET DE REVISION CONSTITUTIONNELLE BIENTOT RENDU PUBLIC : BOUTEFLIKA DETERMINE A POURSUIVRE SON PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT MALGRE LA CHUTE DU PETROLE

Le président Bouteflika est déterminé à poursuivre son programme de développement malgré la baisse des revenus pétroliers, tout en réconfortant la population que l’Algérie dispose d'atouts pour surmonter cette étape difficile et pour poursuivre ses conquêtes économiques et sociales .



Abdelaziz Bouteflika affirme que l'Algérie est "déterminée à poursuivre" ses efforts de développement malgré la baisse des revenus pétroliers, car elle "dispose d'atouts" pour surmonter cette "étape difficile". L'Algérie "dispose d'atouts pour surmonter cette étape difficile et pour poursuivre ses conquêtes économiques et sociales, qu'il s'agisse de la jeunesse formée et des infrastructures de base, ou qu'il s'agisse d'un réseau industriel respectable déjà, ou qu'il s'agisse encore de nos potentialités agricoles, minières, et touristiques". Citant quelques exemples des principales réalisations socio-économiques concrétisées par l'Algérie depuis 1999, le chef de l'Etat a mentionné le recul de la crise du logement avec la réalisation de millions d'habitations, tandis que le système éducatif a réceptionné plus de 3.000 collèges et lycées alors que l'université accueille désormais plus d'un million et demi d'étudiants. Il s'agit aussi du chômage qui a fortement reculé et de l'investissement économique "qui a progressé même si ce n'est pas au niveau de nos attentes encore", a-t-il soutenu.  Sur le plan politique, le projet de la révision constitutionnelle sera «bientôt rendu public», et vise à garantir les libertés et instaurer «une démocratie plus apaisée dans tous les domaines», a annoncé samedi le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. La révision de la constitution aspire à «consolider l'unité nationale autour de notre histoire, de notre identité et de nos valeurs spirituelles et civilisationnelles» et «de promouvoir la place et le rôle de la jeunesse face aux défis du millénaire». Elle ambitionne également, à travers «les garanties nouvelles» proposées de «conforter le respect des droits et libertés des citoyens ainsi que l'indépendance de la justice». Le président de la République a souligné que la «même approche» guide aussi l'approfondissement de la séparation et de la complémentarité des pouvoirs, en même temps que l'opposition parlementaire sera dotée des moyens d'assumer un rôle plus actif, y compris par la saisine du Conseil constitutionnel. Le président Bouteflika a relevé, dans ce sillage, que la dynamisation des institutions constitutionnelles de contrôle, tout comme la mise en place d'un mécanisme indépendant de surveillance des élections, «participent d'une même volonté d'affirmer et de garantir la transparence dans tout ce qui est relatif aux grands enjeux économiques, juridiques, et politiques dans la vie nationale».

 

Ismain
Dimanche 1 Novembre 2015 - 17:40
Lu 273 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+