REFLEXION

LE PROJET DE REHABILITATION DU CENTRE- VILLE DE TENIET EL HAD (TISSEMSILT) : Les habitants encore désintéressés

Le fameux projet de la restauration du centre-ville de Teniet El Had au nord-est de Tissemsilt qui a fait couler beaucoup d'encre et de salive est en finalité un échec avec à la clé un désintérêt
général de la part des habitants du boulevard de l'indépendance et tout un projet parti en fumée.



Ce constat d'échec est facilement vérifiable du fait que ce grand boulevard qui est toujours structuré en outre, par de très jolies et anciennes habitations et par des rues animées  d'une vie populaire intense et où presque tous les corps de métiers étaient et sont encore représentés, cette description évocatrice de quelques caractéristiques de la cité coloniale illustre la conception linéaire du souk plutôt qu'au sein d'une place. Cette forme d'organisation de l'espace commercial le long de la rue, est une constante majeure et un trait culturel dans l'aménagement urbain, d'ailleurs se sont les habitants de ce grand boulevard qui n'ont pas cessé d'interpeller les responsables sur l'état de dégradation dans lequel se trouvent leurs habitations. Ces habitants précisaient que les maisons dans lesquelles ils habitent n'ont du mot cité que l'appellation.  Le problème de la difformité des façades qui s'est greffé à celui de vétusté des maisons risque d'envenimer davantage la situation notamment avec chaque hiver, les habitations présentent des signes d'effritement et de vétusté alarmants et la seule opération de prise en charge qui a été engagée par les services concernés n'a malheureusement pas été suivie  d'effets.  Ces mêmes habitants n'ont pas adhéré à cette opération de réhabilitation pourtant gratuite, une opération qui, de prime abord ne semble pas être une simple sinécure pour les architectes et autres spécialistes en réfection et réhabilitation du vieux bâti  eu égard au lourd patrimoine historique que représentent ces biens immobiliers.  Les concernés n'avaient à  débourser que un pour cent du montant nécessaire pour la réhabilitation de chaque immeuble, mais faute de mauvaise communication ou d'une sensibilisation superficielle et moins percutante, les habitants de ce boulevard n'avaient pas adhéré et c'est malheureux pour eux et pour cette ancienne ville où nous percevons encore une certaine cohérence dans l'agencement de ses différentes parties. Enfin, les responsables de la wilaya et dans l'intention de << réanimer >> cette opération ont instruit les responsables locaux afin de sensibiliser les propriétaires et les locataires sur l'importance de cette opération et ses portées urbanistiques et leur donner une seconde chance pour peu qu'ils adhèrent.   

A.OULD EL HADRI
Lundi 3 Mars 2014 - 18:00
Lu 52 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+