REFLEXION

LE PROJET DE L’AEROGARE EN ETUDE : Quel rôle pour les députés ?

Nous avons appris que les études pour l’aménagement d’une aérogare de Debdeba ont été lancées. L’entreprise EGSA –Senia se charge de l’étude du projet, selon les premiers éléments d’information et le bureau d’Etude a estimé que les travaux vont couter la bagatelle de 50 milliards de cts. A savoir la réalisation d’une tour, et la construction de la bâtisse de l’aérogare des voyageurs.



Selon nos informations le wali, attend l’achèvement de l’étude pour ficeler un dossier consistant pour pouvoir convaincre le premier ministre pour le financement du projet. Le wali espère décrocher un accord du gouvernement pour financer le projet de rêve de Mostaganem, mais ça ne sera pas facile avec la crise financière qui frappe le pays et les orientations du premier magistrat du pays de rationaliser les dépenses pour faire face à la chute des cours du pétrole. Sauf que ledit projet a été déjà inscrit en 2010 et le gouvernement avait débloqué 10 milliards de cts pour la réalisation de la tour, mais faute de lancement des études du projet dans les délais, les 10 milliards ont été restitués au trésor public selon la loi et le projet a été classé dans la liste des grands projets gelés, comme les autres projets non lancés tel que l’aménagement du stade OPOW pour 70 milliards. Le wali nous confié qu’il ne va pas lâcher le projet de l’aérogare et fera tout ce qui est dans son pouvoir pour convaincre monsieur Sellal de la nécessité de ce projet pour booster le tourisme et l’investissement et sortir Mostaganem de son isolement.  La réalisation de ce projet se fera sur deux étapes ; la construction d’une tour et d’une aérogare estimée à quelque 50 milliards, selon l’étude. Si ce n’est plus : pouvoir lancer la première ligne aérienne interne de transport de voyageurs avec un avion de 25 places qui fera la traversée Mosta- Alger. La deuxième étape est l’extension de la piste d’atterrissage de l’aérogare qui va couter plus de 130 milliards pour le lancement de ligne internationale pour pouvoir enfin gommer le titre ‘’ aérodrome ‘’ et le remplacer par ‘’aéroport ‘‘ .  Pour ce faire, le wali a réactivé l’association du club aéronautique et il a fait appel à des anciens pilotes pour activer le club. Il a aussi entamé les procédures règlementaires pour l’achat d’un petit avion destiné à l’aéroclub sur budget de wilaya.  Ainsi, le concours de messieurs les députés et sénateurs qui sombrent dans le sommeil profond est indispensable pour assister le wali et valoir leurs droits de représentants du peuple pour défendre le projet auprès du gouvernement.

Riad
Vendredi 22 Avril 2016 - 17:09
Lu 188 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+