REFLEXION

LE PRIX DU CIMENT GRIS S'ENVOLE : Déjà, le sac à 600 dinars



La mise à l’arrêt de quelques  cimenteries, dont celle de Chlef, pour des raisons techniques et également aux protestations de son personnel revendiquant des révisions salariales, semble affecter directement le commerce du ciment gris. Sa rareté auprès des revendeurs de matériaux de construction, et de quelques quincailliers ne fait qu'aggraver la pression sur ce produit, largement utilisé en travaux de maçonnerie par les entrepreneurs et les auto constructeurs  La spéculation sur son prix bat déjà son plein, il est passé en quelques semaines au double de son prix qui avoisinait les 300 dinars. Les contrôleurs de la direction du commerce mènent une rude bataille contre tous les spéculateurs de tous bords, ils sont à pied d'œuvre depuis quelques jours et ont mis déjà en demeure certains entrepreneurs et quelques revendeurs qui écoulaient le produit sous pression à prix fort. Certains commerçants le refilent à 600 dinars le sac, alors que d'autres  à 750 dinars sans la moindre hésitation ! 

L. Ammar
Mardi 2 Avril 2013 - 10:09
Lu 276 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+