REFLEXION

LE PRESIDENT DU SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D’OFFICINE (SNAPO), MESSAOUD BELAMBRI, A REFLEXION :« On travaille dans la crainte d’une pénurie »



LE PRESIDENT DU SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D’OFFICINE (SNAPO), MESSAOUD BELAMBRI, A REFLEXION :« On travaille dans la crainte d’une pénurie »
Rencontré en marge de la 2ème journée pharmaceutique organisée à l’hôtel « El Mountazeh » aux Sablettes, le président du syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (SNAPO) , M. Messaoud Belambri,  a tenu à tirer la sonnette d’alarme quant aux  retombées négatives  de la pénurie de médicaments sur le marché de la convention.
Réflexion : Quelles sont les causes de la pénurie de certains médicaments au niveau des pharmacies ?
Le président national du SNAPO : Il ya un nombre de dysfonctionnements à tous les niveaux ; l’importation, la fabrication, ainsi que la distribution qui par  la suite créent cette pénurie. Alors nous, on demande une régulation, une surveillance et un suivi dans toutes ces opérations. En principe, l’agence nationale des produits pharmaceutiques dispose des outils qui peuvent la rendre capable d’assurer un suivi adéquat pour prévenir  ces pénuries.
Réflexion : Est-ce que le marché et le citoyen algériens sont prêts pour les médicaments génériques ?
Le président national du SNAPO : Les médicaments génériques pour l’Algérie représentent un double intérêt. Parce qu’en matière de coup économique ce genre de médicament coute moins cher donc si on importe des médicaments génériques, la facture va être plus rationnelle. Il y a même des médicaments génériques fabriqués localement qui ont fait leurs preuve et que le citoyen algérien les réclame.
Réflexion : Dernièrement vous avez rencontré le ministre de la santé. Cette rencontre a donné naissance à quoi ?
Le président national du SNAPO : Oui, évidemment nous avons eu une rencontre avec le ministre de la santé il y a  à peine 15 jours, mais cette rencontre n’était pas en exclusivité avec notre syndicat. Plusieurs organes ont partagé avec nous cette rencontre que ce soit privés, étatiques, producteurs et importateurs tous ont pu débattre avec franchise et étaler leurs problèmes devant le ministère de la santé. En outre, le ministre a annoncé aussi que prochainement il y aura de nouveaux textes de loi, il a ajouté aussi qu’il donnera la priorité à l’agence nationale de médicaments  pour qu’elle soit réanimée de nouveau.
Réflexion : Quelles sont les missions de cette agence ?
Le président national du SNAPO : Cette agence aura une main tendue  et une grande autorité qui touche tous les secteurs à tous les niveaux. Que ce soit au niveau de la production, l’exportation, l’opération de la distribution, le contrôle de qualité, la création de commissions collectives, le décret de nouvelles lois…etc. Elle sera une agence ouverte pour le dialogue.         

B. Kamel
Vendredi 28 Septembre 2012 - 23:00
Lu 1746 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+