REFLEXION

LE PRESIDENT DU PLJ, MOHAMED SAID, A AIN TEMOUCHENT : « Le changement passe avant tout par l’APC »

Dans le cadre de la campagne électorale des élections du 29 novembre 2012, un meeting populaire a été organisé par le Parti de la Liberté et de la Justice (PLJ) à la salle des spectacles de la maison de la culture d’Ain-Temouchent, dans l’après-midi du 24 novembre 2012.



Après  l’écoute des versets coraniques, et l’hymne national, monsieur Hemici Mohamed, membre du bureau politique du P.L.J a donné un historique sur la création de ce parti, qui, selon lui, n’a pas encore atteint une année d’existence, en rappelant brièvement que son programme  se base plus particulièrement sur le redéploiement d’efforts avec la participation des citoyens tendant à trouver des solutions  à leurs préoccupations  dans tous les domaines, la reconsidération de la responsabilité, la lutte contre la corruption et l’utilisation des deniers publics dans l’intérêt général des citoyens, et le regain d’une confiance entre les citoyens et les responsables locaux et centraux, la justice sociale, la modernité politique, la place de l’Islam qui est une religion de liberté et non d’exploitation, évaluation du secteur économique, l’implication des citoyens notamment les jeunes en tant que partenaires dans la vie économique, sociale et associative etc.... Intervenant ensuite, Monsieur Mohamed Said, avant d’entamer  son intervention, a demandé à l’assistance d’observer une minute de silence à la mémoire des chouhada de Gaza qui sont tombés dans le champ d’honneur, en félicitant la résistance Palestinienne de sa victoire, car selon lui, celle-ci a réussi à utiliser des armes de pointe pour se défendre et recouvrir sa souveraineté, qui est spoliée depuis 68 ans. Il a déclaré dans ce même ordre d’idées, que ces Palestiniens ont su s’inculquer des sciences de technologie qu’Israël a fait et fait son possible pour épargner les Palestiniens voire même les Arabes d’étudier la science technologique pour des raisons de crainte. Revenant au plan national, il a précisé que son Parti PLJ est représenté dans 16 APW et 179 APC dans les élections du 29 novembre 2012. Il a  déclaré que le changement passe avant tout par l’APC qui est un petit  gouvernement local, et que la politique du processus du changement doit  s’effectuer graduellement d’une manière démocratique et pacifique. Il a précisé que l’APC est un médiateur entre la commune et l’Etat, et qu’elle doit faire un bilan de ses activités chaque année avec un contrôle des citoyens et du Parti, avant d’exhorter les citoyens à aller voter massivement et choisir des hommes intègres, compétents, qui  travaillent  pour  l’intérêt des citoyens et  non pas l’intérêt personnel. Il a clôturé son intervention d’ouvrir un débat par les citoyens qui ont axé leurs interventions sur le choix des bons élus,  les préoccupations des citoyens en général et l’amélioration de leurs conditions sociales.

B.Abdelgheffar
Lundi 26 Novembre 2012 - 00:00
Lu 321 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+