REFLEXION

LE PRESIDENT DU FCE A PUBLIE, HIER, UNE MISE AU POINT : Ali Haddad répond à ses détracteurs

Le président du Forum des Chefs d'Entreprises (FCE) et patron du groupe l’ETRHB, Ali Haddad, a réagi, samedi, à ce qu'il a qualifié d'une "campagne hostile" à son égard et à des attaques "d’une violence et d’une férocité inouïes".



M. Haddad dit qu’il est dans toutes les mémoires que les premières attaques sont intervenues suite à ses prises de positions, à l’occasion de rendez-vous importants dans la vie du pays, que, du reste, dit-il, ‘’j’assume avec conviction’’, ajoutant que ces attaques sont devenues plus régulières et non moins virulentes depuis son élection à la tête du FCE qui, pourtant, ‘’a eu lieu dans une totale transparence et à l’unanimité des voix’’, a-t-il expliqué. Selon lui, la dernière forme d’expression de la campagne de dénigrement à son endroit s’est basée sur des arguments fallacieux autour des mises en demeure adressées au Groupe ETRHB. ‘’En dépit du caractère ordinaire et usuel de cette procédure entre un maître d’ouvrage et une entreprise de réalisation, des milieux malveillants s’en sont saisis pour construire des scénarios invraisemblables tendant à une désinformation délibérée de l’opinion’’, a-t-il accusé. Concernant les marchés prétendument obtenus de gré-à-gré, M. Haddad affirme que le Groupe ETRHB a toujours participé, dans la transparence et en respectant les règles de la concurrence, dans des appels d’offres nationaux et internationaux, aux côtés d’entreprises publiques et étrangères, et que les marchés obtenus ne l’ont été que grâce à des offres techniques et financières compétitives, jamais remises en cause par ses concurrents directs, entreprises publiques soit-elles ou étrangères. Concernant le parcours de l’ETRHB, le patron du FCE a tenu à rappeler que l’entreprise familiale ETRHB n’est pas née du néant ‘’comme tentent à le faire accroire certains esprits malintentionnés’’, a-t-il regretté, elle a vu le jour en 1988. Selon lui, la constance dans l’activité durant la terrible tragédie nationale qu’a vécue le pays durant les années 90 est en soi un acte de foi dans l’avenir du pays et un engagement dans la contribution à sa reconstruction et son développement. ‘’C’est donc tout naturellement que je me suis engagé, en soutien à la démarche de réconciliation et de reconstruction mise en route par son Excellence monsieur le président de la République Abdelaziz Bouteflika’’, a-t-il souligné. ‘’Cet engagement, ajoute-t-il, demeure et demeurera, aussi bien à travers mon soutien indéfectible à monsieur le président de la République Abdelaziz Bouteflika, qu’à travers la participation active du Groupe ETRHB dans la réalisation des différents programmes de développement initiés par le Chef de l’Etat.

Rachid M.
Samedi 5 Août 2017 - 18:18
Lu 420 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 24-10-2017.pdf
3.93 Mo - 23/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+