REFLEXION

LE PRESIDENT DE LA FEDERATION ALGERIENNE DE JUDO, M. MAATI MESSAOUD, A REFLEXION : Le judo algérien est en bonne santé

En marge du séminaire national d’arbitrage pour la région ouest, organisé par la fédération algérienne de Judo (FAJ) dans le cadre de la mise à niveau des arbitres de Judo, nous avons interviewé M. Maati Messaoud, président de la fédération algérienne de Judo pour nous donner un aperçu sur la place du Judo au niveau international.



Réflexion :   Pouvez-vous nous expliquer, Monsieur, à quoi sert ce séminaire ?
Maati Messaoud : c’est un séminaire qui a été organisé par la fédération algérienne de Judo pour mettre en valeur les arbitres de Judo nationaux pour améliorer  leur prestation, perfectionner leur maitrise des techniques d’arbitrage  et développer leurs connaissances en la matière. A cet effet, 63 participants, venus de différentes wilayas, ont pris part à cette manifestation qui entre dans le cadre de notre préparation pour les Jeux Olympiques de 2016 et de 2020.
Où placez-vous le Judo algérien au niveau international?
Il faut souligner que  la fédération algérienne de Judo  a 500 arbitres, toutes catégories confondues, dont 200 exercent au niveau africain et 20 au niveau international. Concernant la place de l’Algérie au niveau international, il faut rappeler que l’Algérie en 2008, lors des Jeux Olympiques de Pékin en Chine, a été bien classée avec ses médailles olympiques obtenues grâce à la bonne prestation de nos deux judokas, Soraya Haddad et  Amar Benyekhlef. Par ailleurs, au niveau des juniors, on a actuellement trois joueurs et nous sommes en train  de former une équipe compétitive sénior pour participer aux  Jeux Olympiques de 2016 et de 2020.
Revenons au séminaire des arbitres, quel est l’objectif recherché par la FAJ ?  
Nous sommes en train de sélectionner les arbitres pour les propulser vers l’international et par la même occasion donner un coup de pousse au judo au niveau de l’ouest du pays, particulièrement à Mostaganem où on aspire à en faire un exemple d’une école de judo. Ainsi, la mise à niveau des arbitres est chapeautée par une commission nationale présidée par  M. Lamani et encadrée par MM. Meflah, Bainem et Ferhat Mohamed de Mostaganem. Il faut signaler, par ailleurs, la présence des doyens du Judo à l’ouest algérien, en l’occurrence de Hadj Meskine, Hadj Bendenia, Miheub Mohamed, Ferhat Mohamed, Neaar Mohamed , Darem Mohamed, Benguettaya Yahia, Wandsi Mohamed et Meddah Mohamed.
Dernier Mot ?
Je remercie votre journal pour l’occasion que vous m’avez donnée. Merci.

Riad
Samedi 23 Novembre 2013 - 18:16
Lu 916 fois
SPORTS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+