REFLEXION

LE PRESIDENT BOUTEFLIKA PARLE DE SON MANDAT : "J'irai jusqu'au bout"

Le président Bouteflika, dans un message diffusé à l’occasion du 53 éme anniversaire de l’indépendance, parle de son mandat et se dit déterminé à aller au terme de son mandat, tend la main à l’opposition et annonce la révision de la Constitution.



Bouteflika se saisit de cette occasion pour mettre une couleur à la sévére appréciation qu’il avait fait de l’opposition en mars dernier. Bouteflika,  donne une considération à  l’opposition et reconnait qu’elle a  rôle à jouer mais, dans le réspect de la déontologie démocratique " Dans son message, à l’occasion du 53ème anniversaire de l’indépendance, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, parle  pour la première fois  de son mandat en promettant de l’assumer pleinement jusqu’à son terme, une réponse  sans doute à ceux qui appellent à des élections présidentielles anticipées.  « En ce qui me concerne, je m’attellerai à accomplir ce devoir avec l’aide de Dieu, conformément au mandat que m’a confié la majorité de notre peuple », a affirmé le président Bouteflika dans un message à l’occasion de la commémoration du recouvrement de l’indépendance de l’Algérie et de la célébration de la fête nationale de la jeunesse. Le Président qualifie le 4éme mandat de " sacrifice malgré ma condition physique actuel : « Vous avez été nombreux à m’interpeller pour que je poursuive la mission dont vous m’aviez déjà honoré trois fois. J’ai répondu à cet appel, acceptant ce sacrifice, malgré ma condition physique actuelle pour laquelle je remercie Dieu, pensant aussi au sacrifice suprême consenti par mes valeureux compagnons tombés au champ d’honneur, dans les rangs de l’Armée de libération nationale », a souligné le chef de l’Etat. Dans son même message, le président Bouteflika donne l’impression de vouloir tendre la main à l’opposition à laquelle il exprime sa considération, qu’il a ignorée jusque là. « En effet, le peuple algérien a besoin de connaître les propositions alternatives prétendant améliorer son devenir, et il saura ensuite choisir souverainement lors des rendez-vous électoraux de la République », a souligné le président Bouteflika. « C’est-là le message que j’adresse en ce jour de communion nationale à la classe politique du pays et au premier chef, aux acteurs de l’opposition à laquelle j’exprime ma considération », a-t-il soutenu dans son message, non sans appuyer une éventuelle constitution de l’alliance présidentielle. Bouteflika a assuré également que le projet de révision de la Constitution n’est pas abandonné. « La consolidation de l’État de droit se poursuivra, au fil des réformes qui seront d’ailleurs confortées dans tous les domaines, par la révision de la Constitution, dont le projet est en phase de finalisation ultime », a-t-il affirmé.

 

Riad
Dimanche 5 Juillet 2015 - 17:51
Lu 314 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-11-2016_1.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+