REFLEXION

LE PREMIER MINISTRE ABDELMALEK SELLAL : La drogue du Maroc finance le terrorisme en Tunisie

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a déclaré, lors de la réunion qui l’avait regroupé avec la société civile à Tlemcen jeudi dernier, que les groupes terroristes en Tunisie sont financés par les revenus de la drogue en provenance du pays voisin.



Le premier ministre a ajouté, en réponse aux questions sur la sécurité et le trafic de drogue soulevées par les citoyens au cours de cette réunion, qu’il avait  informé personnellement les autorités tunisiennes. «  J’ai fais part aux autorités tunisiennes que les groupes terroristes installés au mont Chaâmbi sont financés grâce aux revenus de la drogue  provenant du Maroc’’ avait déclaré le premier ministre. Le Premier ministre Abdelmalek a confirmé au cours de cette rencontre avec la société civile de Tlemcen  que les quantités de produits de contrebande saisies par les services algériens  ne représentent que le 1/10ème, en expliquant que les problèmes sur les frontières de l'Algérie avec les pays voisins sont intenses, mais de l'intérieur de ces pays, les quantités de drogue qui atterrissent au Sud, financent les activités des groupes terroristes. Par contre, le reste des quantités traversent les frontières vers la Tunisie, la Libye et les pays du Moyen-Orient, ajoutant que celles qui atterrissent en Tunisie financent les groupes terroristes en activité sur les monts de « Chaambi ». Le premier ministre, Abdelmalek Sellal a appelé les citoyens, parmi les habitants de la frontière, à manifester plus de vigilance, soulignant que le citoyen est appelé à protéger la sécurité du pays, car il est présent en permanence, et que la société civile doit contribuer à la lutte contre la contrebande. Le premier ministre a souligné que  l'Etat ne lésine en rien  sur les moyens à mettre en place, pour lutter contre la contrebande: ‘’Nous avons assez de force pour cela, et nous allons éradiquer la contrebande", ajoutant que la décision de vente du  carburant à un seuil bien précis en Tunisie a conduit à la réduction de la quantité en contrebande. Mais d'autre part, ‘’les chiffres en possession de Youcef Yousfi, démontrent que la consommation de carburant à Ain- Témouchent et la wilaya avoisinante a triplé ". Par ailleurs, le Premier ministre a déclaré en faisant référence au volet politique,  à l’exagération dans la critique, soulignant que certaines personnes ne s'abstiennent nullement de critiquer sans s'engager dans la vie politique, notant que chaque algérien possède une forte prise de conscience de la valeur des acquis réalisés par l'Algérie d'aujourd'hui, et cette prise de conscience rend notre volonté encore plus forte pour la sauvegarde de ces acquis, en particulier la stabilité et la persistance de la République  à poursuivre les efforts pour parvenir à un développement social et économique de notre pays, précise le Premier ministre. Le chef du gouvernement a lancé de vives critiques en direction de l'opposition, en disant: "Nous devons rejeter ces vieilles mentalités et les préjugés qui qualifient d’échec toutes initiative," a t-il dit, ajoutant: "Nous ne sommes pas les meilleurs en Algérie entre les nations, mais j’en suis sûr que nous ne sommes pas pire, nous devons prendre conscience de la valeur du temps perdu, et corriger les erreurs.".

Touffik
Samedi 14 Décembre 2013 - 17:06
Lu 1358 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+