REFLEXION

LE PILOTE JORDANIEN, BRULE VIF, AVAIT CONFIRME LEUR PARTICIPATION : Des pilotes marocains auraient participé aux opérations contre DAESH



Selon le site marocain Yabiladi, de nouvelles informations sur la participation des F-16 marocains dans la guerre contre Daesh ont jailli suite à la prise d’otage du pilote jordanien, brulé vif. Une revue britannique avance que des pilotes des FAR auraient pris part à une vingtaine d’opérations. Les avions F-16 marocains poursuivent leurs attaques sur les positions de Daesh. C’est du moins ce qu’a indiqué une dépêche de l'agence espagnole EFE, citant le dernier numéro de la revue spécialisée « Air Forxe Monthly ». De leur bases aux Emirats arabes unis, les appareils des Forces air royales (FAR) auraient mené, entre décembre et janvier, une vingtaine d’opérations, ajoute la même source, mais sans préciser leur nature. Les révélations de la publication britannique ne font que corroborer les informations déjà annoncées, en novembre dernier, par le New York Times. Un média espagnol faisait état, également, de la présence de quatre F-16 au sein de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.  Cette nouvelle information tombe au moment où l'organisation d’Aboubakr Al Baghdadi publie une vidéo du pilote jordanien, Maaz al-Kassasbeh, brûlé vif. Précédemment, ce dernier avait confirmé la participation de pilotes marocains dans un « entretien » publié par un média de Daesh. Il assurait que lors de sa dernière opération, datant du 24 décembre, effectuée juste avant sa capture, deux F16 marocains lançaient des bombes à guidage laser sur certaines cibles. Du côté des officiels marocains, silence absolu sur une implication des F-16 des FAR dans la guerre contre Daesh. Le gouvernement Benkirane, les députés et les sénateurs adoptent tous la même position sur un dossier qui dépasse de loin leurs prérogatives. Pourtant, les nouvelles annonçant une participation des avions de chasse des FAR se sont amplifiées seulement quelques jours après des entretiens, mi-novembre au palais de Fès, entre le roi Mohammed VI et le vice-président américain Joe Biden. Un communiqué de la Maison blanche avait, d’ailleurs, précisé que les discussions entre les deux hommes avaient essentiellement porté sur les moyens permettant de lutter contre les groupes terroristes en Irak et en Syrie ainsi que dans la région du Sahel. 

Riad
Mercredi 4 Février 2015 - 17:22
Lu 745 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+