REFLEXION

LE PHENOMENE PREND DES PROPORTIONS ALARMANTES A L’OUEST DU PAYS : 48 tentatives de suicide en un mois à Oran

Le phénomène des tentatives de suicide connait une recrudescence alarmante durant ces derniers temps à Oran, où les services des urgences médicales auprès de l’hôpital universitaire, Benzerdjeb à Oran, enregistrent quotidiennement l’admission de plusieurs cas de tentatives de suicide, parmi eux, ceux qui ont laissé la vie, et d’autres sortent avec des séquelles durables pour la plupart des cas.



En effet, les services des urgences médicales de l’hôpital universitaire de Benzerdjeb, d’Oran ont enregistré au cours du mois dernier, 48 tentatives de suicide qui ont été perpétrées par les deux sexes, dont l’âge varie entre 19 et 40 ans, et qui selon des sources concordantes, les personnes qui ont été admises par le service des urgences médicales, ont utilisé des produits de détergents tels que, eau de javel, acide, des produits médicamenteux, des produits de dératisation, et d’insecticides, où elle ont été soumises à un lavage de l’estomac. Ceci arrive à un moment où le phénomène de tentative de suicide à Oran, a pris une dimension alarmante au cours de cette dernière période, suite à la montée en flèche des statistiques, où il est enregistré quotidiennement par l’hôpital universitaire Benzerdjeb d’Oran, l’admission de 03 à 06 cas, alors que les personnes de sexe féminin sont les plus exposées à ce phénomène, où il a été enregistré tout récemment l’admission d’une jeune fille âgée de 18 ans, résidant au centre-ville, suite à une tentative de suicide après avoir absorbé trois boites de comprimés de médicaments a-t-on ajouté. Le phénomène de suicide ne touche pas uniquement les jeunes où adolescents, mais il s’est propagé pour toucher aussi les adultes, et même les étudiants universitaires. Le phénomène de suicide progresse de jour en jour, et prend des proportions alarmantes, notamment en milieu des jeunes et adolescents et même les étudiants, malgré qu’il soit bannissable par notre religion, ce qui doit nécessiter de tirer la sonnette d’alarme en l’absence de campagnes de sensibilisation sur les dangers de ce phénomène

Touffik
Lundi 27 Avril 2015 - 16:26
Lu 359 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+