REFLEXION

LE PDG DE LA BADR OUVRE UNE ENQUETE : Les aides de l’Etat à l'agriculture détournées à Mostaganem

Les aides de l’Etat des pouvoirs publics, allouées au secteur de l'agriculture de Mostaganem et qui s’inscrivent dans le cadre du dispositif d’aide aux fellahs, initié par le président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika , semblent être détournées de leur vocation et devenues un moyen d’enrichissement pour certains médiateurs qui trouvent quelque part, à la banque BADR, une ou un fonctionnaire qui leur tend la main.



Depuis 2008, le gouvernement algérien a accordé la priorité au traitement de la question de la sécurité alimentaire, considérant qu'elle constitue un élément essentiel de la sécurité nationale. Dans cette perspective, les pouvoirs publics ont mis en œuvre un ambitieux programme de développement agricole et rural, et des aides qui se chiffrent à des centaines de milliards ont été accordées aux fellahs pour l’achat d’équipements et de matériels agricoles.  Sauf qu’à Mostaganem des centaines d’équipements et matériels agricoles, financés au moyen de l’aide de l’Etat, via la banque BADR, ont été détournées et n’ont jamais été utilisées comme il se doit par les fellahs. Trouvant le champ libre et aucun suivi de la part des organes concernés, une mafia s’est implantée autour des services agricoles et les banques,  dilapidant les aides de l’Etat au su et au vu de tout le monde. Des personnes qui n’ont aucune relation avec l’agriculture ont ‘’tissé’’ un plan diabolique avec la complicité de certains fonctionnaires de la banque et de la direction de l’agriculture et des fellahs bénéficiaires, pour détourner des centaines d’aides. Informé, le wali de Mostaganem a informé le PDG de la BADR du scandale et ordonné l’ouverture d’une enquête pour mettre au pied du mur la mafia de l’agriculture. Selon nos informations, on apprend que plusieurs responsables aux annexes d’Ain Tedèles et Mesra de la banque BADR seraient dans le viseur des enquêteurs. En outre, deux pseudo-fournisseurs d’équipements agricoles, qui se sont enrichis, profitant des aides de l’Etat, sont épinglés par les enquêteurs d’avoir corrompu les fellahs bénéficiaires en leur octroyant des sommes d’argent au lieu de leur fournir les équipements agricoles avec bien sûr une importante remise laissée à leur compte . En effet, plus de 2000 serres agricoles officiellement inscrites, achetées par des fellahs dans le cadre du dispositif de l’aide de l’Etat, sont introuvables sur le terrain, ainsi que d’autres équipements ; tracteurs, ‘’goutte à goutte’’ et autres n’ont jamais été recensés sur les terres  agricoles des fellahs bénéficiaires, alors que les bénéficiaires ont bien encaissé leurs chèques bancaires. Un scandale qui ne dit pas son nom vient d’éclater en plein jour à Mostaganem, l’enquête est toujours en cours et risque de faire tomber plusieurs têtes et en premier lieu certains responsables à la banque BADR.           

Riad
Mercredi 23 Mars 2016 - 18:59
Lu 1128 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+