REFLEXION

LE PASSEPORT BIOMETRIQUE : Un casse tête algérien



LE PASSEPORT BIOMETRIQUE : Un casse tête algérien
A l’heure où le monde file vers la normalisation et la simplification, nos autorités administratives n’ont guère mieux trouvé que d’inventer un système digne d’être breveté pour sa rigueur et sa complexité pour l’établissement du passeport et de la carte biométriques. Le citoyen doit faire appel à un garant allant jusqu’à l’assimiler à un porte fort pour authentification de son identité. En d’autres termes, la signature de ce même citoyen n’a plus aucune valeur aux yeux de l’administration ou plutôt juste pour voter. Une personne de 75 ou 80 ans serait-elle capable de fournir les noms de 3 petits copains de classes, encore qu’ils soient vivants (et qu’ils aient été à l’école) ? Ne parlons pas des copains troufions du Service National, des collègues de travail, des employeurs, de la composition de votre famille, de leurs noms et prénoms, sexe, dates et lieux de naissances etc. Et le permis de conduire ? Quels dessins inavoués se cachent-ils derrière cette demande pour exiger de consigner la nature de sa catégorie, lieu et date de délivrance, suivie de la divulgation de votre groupe sanguin ? Quel rapport ont-ils avec le passeport ? Oh le fameux 12S ou la version nouvelle de l’extrait d’acte de naissance délivré à vie, c’est comme pour la cérémonie du mariage, seul Monsieur le President de l’APC est en droit de le signer et de le délivrer. Prenez rendez-vous pour l’année prochaine si tout va bien. Le dossier des nouveaux passeports et CNI biométriques s’apparentent à de vrais casse-têtes et à d’authentiques marathons. Il faut souligner en dernier que la société civile et les citoyens concernés en premiers lieux n’ont été ni consultés ni associés et que les organes législatifs n’en ont en pas débattus, ce qui fait de ces documents ou mesures sont purement et simplement hors la loi. Le nouveau ministre de l’intérieur après l’annonce par son prédécesseur de la suspension jusqu’au mois de novembre pour la délivrance de ces documents, vient de décider de la suspension pure et simple jusqu’à la mise en place de nouvelles mesures simplifiées dont nous ne connaissons pas encore la nature. Il n’a jamais été vu nulle part ailleurs dans le monde où on reforme avant même la mise en place du projet. C’est dire avec quelle légèreté ce dossier avait été traité et pour lequel pays a engagé des sommes faramineuses. Les députés approchés à cet effet affirment tous qu’ils n’ont jamais eu vent ni associés ni de près ou de loin et qu’ils ont été mis au parfum qu’après la conférence de presse de l’ancien ministre de l’intérieur relative à ce dossier. Beaucoup de compatriotes n’aiment pas faire référence aux modèles de l’ancienne puissance occupante qui font école parfois. C’est pourquoi, nous nous sommes retournés vers nos voisins immédiats .Les demandes des passeports biométriques tunisiens dans un régime que certains qualifient de policier ou du Royaume Chérifien, se réduisent en une seule et unique page comme vous le verrez sur le lien ci après. A rappeler que notre demande de passeport à nous est constituée de 12 pages ! .Dans les années 90, répondant à la question de savoir pourquoi Daewoo ne voulait pas investir en Algérie ? Le représentant de cette société avait dit que son groupe pouvait bien s’adapter aux menaces terroristes mais qu’il ne pourrait jamais lutter contre la bureaucratie.20 ans presque plus tard, la situation s’est encore compliquée. Alors pour ne pas sombrer dans le ridicule, ne voyagez plus ou profitez à outrance de votre ancien passeport jusqu’à sa péremption car vous risquerez de manquer de force dans un marathon « bureaucratico-administratif » ou l’abandon est garanti. Dans les milieux de l’intelligence et de l’espionnage, on se réjouit. C’est un cadeau inespéré pour connaître dans les détails la presque totalité de la population algérienne et qu’on ne nous dise pas que nos systèmes sont étanches à cent pour cent. Nous pensons encore à ce jeune condamné cette semaine à Batna à une année de prison ferme pour avoir forcé à distance les banques de données de grands organismes Nord américains.

A. Nedjar
Mercredi 9 Juin 2010 - 11:04
Lu 546 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+