REFLEXION

LE NOUVEAU CODE DE LA ROUTE : Les autorités et les officiels sont-ils concernés ?!



Nos administrateurs en haut niveau, avaient décidé la mise en pratique de la nouvelle procédure du code de la route. Ceci dans le but de réduire les accidents. Pour cela ces responsables ont trouvé que l’excès de vitesse était le facteur principal qui provoquait les accidents. Une limitation de cette vitesse est décidée.. Même sur la nouvelle autoroute Est Ouest, limitée à 80 km/h !! . Entre Oran et Mostaganem aussi on ne doit pas dépasser les 80 ! En autoroute, nous avons constaté que rarement un véhicule circulait avec cette moyenne de vitesse exigée, et dans toutes les routes et autoroute des motards et des véhicules des gendarmes et des policiers ainsi que les officiels, ne respectaient jamais cette limitation de vitesse. Ils utilisent des sirènes et les klaxons à deux tons pour qu’ils dépassent les pauvres citoyens à une vitesse que même le radar ne pouvait détecter. Et surtout donner le mauvais exemple. Ya t-il deux codes de la route en Algérie, l’un pour les citoyens qui sont menacés de retrait de permis de conduire et l’autre permet aux membres de l’autorité et aux officiels d’appuyer sur le champignon ? Dans l’affirmatif il ne faut pas nous dire que la loi est au dessus de tous !! Et inutile de réaliser des autoroutes à grande circulation. En réalité, les accidents survenus ces dernières années, sont causés par les nouveaux conducteurs qui conduisaient des voitures neuves et puissante, alors que la réglementation leurs exiges de limiter la vitesse à 80 km/h pendant deux années à compter de la délivrance du permis.

Ibn Khaldoun
Mardi 20 Juillet 2010 - 11:08
Lu 474 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+