REFLEXION

LE NOMBRE EST PASSE A 10000 CAS PAR AN : 3500 décès dus au cancer du sein par an, en Algérie

Alors que le monde célèbre le 4 février de chaque année, la journée internationale de lutte contre le cancer, en Algérie, le nombre de femmes atteintes du cancer de sein ne cesse de s’accroître d’une année à l’autre. Chaque année, 10000 cas de cancer du sein sont enregistrés en Algérie, avec environ 3500 décès, à cause d’un diagnostic au stade tardif.



La présidente de l’association « AMAL », pour l’aide des patients atteints de cancer, a précisé au cours d’une rencontre de sensibilisation qui a été abritée dans le nouveau siège de la wilaya de Relizane, que l’Algérie a enregistré 3500 cas de décès par an, soit 10 mortalités par jour de maladie de cancer du sein, confirmant que cette maladie a connu une propagation inquiétante, du fait que le nombre de personnes atteintes par cette maladie est passé de 7000 à 9000 nouveaux cas par an, un nombre très effrayant qui nécessite l’intervention de plusieurs parties responsables de l’Etat, pour réduire cette maladie maligne mortelle, qui coïncide avec la réticence des femmes pour la détection précoce du cancer du sein pour plusieurs raisons. La présidente a déclaré que Relizane, est la 31ème wilaya qui a été visitée par la caravane, alors que le travail de l’association « Amal » se base principalement sur la sensibilisation des femmes pour aller se faire diagnostiquer précocement, ce qui constitue la seule arme pour faire face à cette maladie.  La porte parole a ajouté, plus le stade de la maladie avance,  plus les chances de guérison, s’amoindrissent pour le patient, mais si le mal sera diagnostiqué précocement grâce à des dispositifs de détection précoce, il y aura un grand espoir, dans le traitement et la guérison. Par ailleurs, suite à une déclaration de la présidente de l’association « Amal », diffusée par la radio locale de Relizane, cette dernière a révélé que le plan national de lutte contre la maladie du cancer, appelle à la nécessité d’organiser des programmes et d’exploiter tous les moyens humains et matériels afin de prendre en charge toutes les personnes atteintes de différents types de cancer, et non pas seulement le cancer du sein, en particulier, en termes de détection précoce. Après l’annonce de la Charte de l’espoir, dont l’initiative a été menée par des femmes parlementaires et une pléiade  de spécialistes et de militantes de la société civile, ainsi que des avocates, pour contrer la propagation de divers types de cancer, notamment le cancer du sein qui touche neuf mille algériennes chaque année, et tue 3500 d’entre-elles. Pour sa part,  la présidente de l’association « Amal », est allée jusqu’à confirmer qu’il est nécessaire de la plantation d’une nouvelle culture dans le domaine de la santé en général, et en particulier la maladie du cancer du sein, qui est devenue une menace pour la santé publique.

Touffik
Dimanche 9 Février 2014 - 17:51
Lu 163 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+