REFLEXION

LE NOMBRE DES FAUX MENDIANTS AUGMENTE CONSIDERABLEMENT : Pourquoi pas une association pour cette mafia?!

Ces derniers jours Mostaganem connait un afflux considérable de mendiants venant de toutes parts et de toutes les régions du pays et même des pays avoisinants d’Afrique qui ont élus domicile et qui s’adonnent à la mendicité, l’un des plus vieux métiers du monde, sans pour autant être inquiétés le moins du monde par qui de droit.



Ce genre de « métier » lucratif pour les uns est devenue une habitude et non une nécessité, car dés les premières lueurs de l’aube, ces mendiants occupent la plupart du temps les places publiques  les plus stratégiques de la ville à savoir : espaces du centre ville, à proximité des banques, d’Algérie poste, des marchés couverts, bref tous les endroits sélectionnés par eux et qui leur permettent de mendier sans aucune pudeur, ni moralité sachant pertinemment que ce n’est pas  le meilleur moyen choisi pour faire valoir leur droit à la misère, et dévoiler ainsi leur  fausse situation précaire  qui ne semble pas sensibiliser les âmes charitables, souvent victimes de ces escrocs plus d’une fois . Ces faux misérables n’hésitent  pas à mettre en œuvre tout un système machiavélique en utilisant des enfants  afin de mendier et faire leur sale besogne qui détruit la réputation de la  personnalité de tout être humain en se prosternant aussi bas, même s’il s’agit de personne très vulnérable. Ce genre de « proxénétisme »  nouveau à l’algérienne, phénomène qui prend de l’ampleur et qui risque de nuire et d’affecter, la santé et l’éducation de ces innocents et adolescents dont l’avenir brillant leur est  quasi incertain,  car à coup sûr s’ils ne sont pas pris en charge immédiatement,  il serait trop tard et ils sombreront dans la délinquance et ce sera une faute impardonnable qui concerne tout le monde. Ils ne manquent à ces usurpateurs qu’à s’organiser et se constituer en « associations de S.D.F. » véritable couverture mafieuse agrémentée par le laxisme de certaines autorités concernées, qui ne se soucient guère de se qui peut arriver, à toutes ces  malheureuses  victimes prises dans un engrenage et un enfer qui surement les perdra. C’est dans la commune de Mostaganem qu’on assiste indifférent à de tels agissements qui n’honorent en rien la belle image que doit refléter notre si belle ville touristique, visitée périodiquement par des millions de touristes à la recherche de paix et de tranquillité mais qui se voient agressés continuellement verbalement et parfois physiquement par ces forcenés sans scrupules ni cultures . A travers de tels comportements qui laissent le citoyen perplexe qui se demande si on vit vraiment dans un pays aux traditions et coutumes ancestrales à vocation islamique qui interdit ce genre d’agissements ternissant et mettant en cause toute une idéologie de principes moraux , que seule une personne consciente et sensée possède et conserve scrupuleusement, obligé de transmettre sous forme d’héritage à cette génération montante soif de savoir et de connaissance. D’autres véritables nécessiteux plus discrets, vraiment dans une précarité totale et dans  le besoin , ne vivant que d’aumône et  de charité ayant à leur charge une famille ne sont pas totalement  pris en charge par les institutions chargées de venir en aide à ces oubliés de la société, surtout en  matière de soins et de santé  le plus souvent vivant en S.D.F, abandonnés et livrés à eux même, ils passent  inaperçus  et ne sont  pas pris en charge par des associations caritatives  ignorant jusqu’à leur existence et  qui ne se mobilisent généralement que pendant le mois de ramadhan pour aider et secourir cette catégorie de malheureux. Une telle initiative est très bien accueillie par tout le monde, car elle est très bénéfique, mais une telle activité humanitaire  tant convoitée par les musulmans les plus convaincus doit se poursuivre continuellement et  ne doit pas se limiter juste pour une période bien déterminée. C’est le  souhait le plus désiré de tout le monde.

B.Adda
Samedi 10 Août 2013 - 23:00
Lu 243 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+