REFLEXION

LE MOUVEMENT SERAIT IMMINENT : Près de 20 walis seront touchés



Assiste-t-on à une vaste opération de nettoyage en Algérie ? Après le remaniement ministériel, un autre changement se pointe à l’horizon. Il concernera les  walis, chefs de daïra, les magistrats et le corps diplomatique.
 le Président de la république s’apprête à opérer un vaste mouvement parmi les walis , chefs de daïras,  magistrats et ambassadeurs, qui devraient «cadrer» avec la nouvelle équipe de Sellal mais surtout sa mission. En l’occurrence, l’organisation de l’élection présidentielle constitue la priorité des priorités des nouveaux walis à qui incombera la tâche de superviser administrativement le scrutin. Selon les sources, ce mouvement devrait concerner «plus d’une vingtaine de wilayas»  .En plus du changement qui va toucher les wilayas  dont les walis ont été promus ministres, comme Oran, Constantine, Tlemcen et Annaba. Abdelwahab Nouri, ex- wali de Tlemcen a été en effet promu ministre de l’Agriculture, Mohamed El Ghazi, ex-wali de Annaba a été désigné ministre auprès du Premier ministre, chargé de la Réforme du service public, l’ex-wali de Constantine, Noureddine Bedoui, a été nommé ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, et enfin Abdelmalek Boudiaf, ex-wali d’Oran est le nouveau ministre de la Santé , on s’attend même à un changement au niveau de la capitale, où l’actuel wali Addou Kebir est annoncé partant pour un poste diplomatique à l’étranger, à la faveur d’un ultime mouvement dans le corps diplomatique devant intervenir dans les tout prochains jours. Les wilayas de Béjaïa, Blida, Laghouat, Tissemsilt, Batna, Djelfa, Jijel seraient également touchées par ce vaste mouvement. Il faut dire que ces changements, mutations, permutation et mises à la retraite sont quasi habituels à intervalles réguliers.  Le président Bouteflika va ainsi nommer des walis avec une clause «préparation et supervision  des présidentielles de 2014». Les nouveaux walis devraient présenter des résultats clinquants en matière de cadence de développement local dans leurs wilayas respectives et aussi en terme de mobilisation des citoyens pour une large participation aux élections. Ce qui devrait compter c’est surtout le bilan chiffré de chaque wali. Ce remodelage qui intervient à un moment coïncidant avec la rentrée sociale qui précède une autre date plus importante et déterminante pour l’avenir politique du pays, suscite l’intérêt de la société civile.                 

Ismain
Vendredi 20 Septembre 2013 - 22:00
Lu 3117 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+