REFLEXION

LE MONDE MUSULMAN EN VOIE DE MUTATION: Quel avenir politique pour ces peuples ?

« Dieu ne change rien à l’état d’un peuple tant que celui - ci n’ait accompli la propre transformation de son âme. » Lorsque l’on fait la genèse de tous les systèmes politiques arabes installés au fil du temps par rapport à leur peuple , nous constatons que rien n’a été fait pour concrétiser les aspirations de leurs peuples, mais tout au contraire ils n’ont fait que remodeler les systèmes hybrides à leur convenance pour servir et servir l’occident, Ils ne se sont jamais remis en cause et revus leurs cartes pour changer quoi que ce soit .



LE MONDE MUSULMAN EN VOIE DE MUTATION: Quel avenir politique pour ces peuples ?
Mais tout changement se fait par le peuple et non pour le peuple
Quand aux peuples, leur devenir est resté statique, sans aucun changement .Mais tout changement se fait par le peuple et non pour le peuple, d’où la nécessité d’une révolution mais même cette révolution qui a pour but le changement ne doit pas se faire superficiellement, mais dans le fond et non dans la forme à savoir pas seulement dans les institutions mais l’homme en priorité. La révolution est, par définition une entreprise de transformation, une opération de changement. Mais si l’on ne doit pas changer l’homme, alors la révolution n’aura aucun effet positif. La révolution doit marquer dans tous les esprits le contenu précis des changements qu’elle préconise pour ne pas laisser place à la confusion. Dans un pays qui subit la civilisation, l’acte le plus révolutionnaire c’est l’acte qui décolonise l’homme lui-même. Certes, une première victoire sur les régimes arabes a été remportée, mais le plus dur reste à faire car le problème reste toujours poser. Le régime dictatorial est tombé, mais quel régime choisir et avec quelle idéologie le meubler et surtout l’HOMME juste et intègre pour diriger ces pays afin de ne pas s’enliser dans le même engrenage, car dans les pays arabes et musulmans nous n’avons pas de crise économique mais une crise d’hommes. Les peuples du monde arabe et surtout musulman ont des caractéristiques spécifiques du point de vue idéologique, culturel et social totalement différentes des sociétés occidentales et donc ne peuvent pas s’intégrer à ces systèmes. Ce qui entraine le rejet par le peuple de ce système d’où l’imposition par la force du gouvernant par l’autorité et l’injustice aux gouvernés et la cassure est faite. La révolte est incontournable car on peut emmener un cheval à la fontaine mais on ne peut pas l’obliger à boire. Si on prend en exemple la chine, en voulant construire le pays ses dirigeants en l’occurrence Mao tsé toung n’est pas allé par trente six chemins, mais il a commencé par la révolution culturelle à savoir former l’homme en premier lieu qui est le pivot et la colonne vertébrale d’une nation car construire des usines est chose facile mais construire un homme est une tache très difficile .C’est en l’éduquant pour le travail qui est une force et une source de vie et le maintient et la défense de sa propre culture qui est sa richesse spirituelle et morale pour défendre les idéaux suivant un dogme où toutes les valeurs morales de civisme et de citoyenneté sont inscrites (livre rouge de Mao tsé toung),Et ce n’est qu’après qu’ils entamèrent la révolution agraire et industrielle du pays et c’est comme cela qu’on devient une nation forte se suffisant à elle-même ,Alors que dans les pays du monde arabo- musulman et du Tiers- monde ,leur souci majeur après toute révolution, c’est le politique et l’économique sans se soucier nullement de l’homme qui est la pierre angulaire d’une nation .Après quoi, on développe le pays par la mise en place d’un nouveau système politique qui doit répondre à toutes les aspirations des couches sociales, car les pays arabes n’ont pas de société homogène comme par exemple en Egypte, il ya les musulmans , les coptes .les druzes et la tendance islamiste qui auparavant était en veilleuse prend de l’ampleur en raison de la conjoncture actuelle du pays sans parler des autres minorités insignifiantes, mais qui font plus ou moins le poids . La Libye par ses tribus bédouines, la Tunisie laïque et libertine pendant des décennies et la Jordanie avec ses palestiniens et tout cela par rapport au voisinage israélien. Tout cet ensemble de facteurs et de problèmes sont liés par le choix de l’homme choisit pour mettre sur le même pied d’égalité ses tendances et ses aspirations afin de les résoudre et sortir les pays arabes et leurs peuples de ce marasme. Le problème des pays arabes c’est qu’ils ont des richesses naturelles mais ils n’ont pas d’idées, alors pourquoi ne peut – on pas inverser l’équation ou avoir les deux en même temps ? L’occident, suite aux nouvelles données dans le monde arabe, est en train de revoir sa copie et sa feuille de route avec les pays arabes. A quand le réveil de ce profond sommeil de ces derniers ?

El Houcine
Mercredi 23 Mars 2011 - 23:01
Lu 432 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+