REFLEXION

LE MINISTRE DES TRANSPORTS REPOND A’’ REFLEXION’’ « le train Oran - Mosta n’a pas sifflé » : La Faute à la Maffia !?

‘’Réflexion’’ a publié récemment un reportage sur la situation de la SNTF, société des chemins de fer, sous le titre’’ Le train Oran Mosta n’a pas sifflé depuis 1985 !



LE MINISTRE DES TRANSPORTS REPOND A’’ REFLEXION’’  « le train Oran - Mosta n’a pas sifflé » : La Faute à la Maffia !?
Ce projet qui date de la fin des années soixante dix, décidé par le gouvernement du feu Président Houari Boumediene, fait parti d’un lot d’autres projets tel, L’établissement ‘’Ben Badis (la grande mosquée), l’université USTO et l’aménagement de la place du 1er Novembre à Oran. Seule le projet de l’université a été concrétisé, les autres projets on étaient sabotés, puisque la réalisation des gros œuvres de la mosquée Ben Badis a été refaite de nouveau, l’expertise a déterminée qui a eu « anguille sous roche » dans cette construction. Mais on n’a pas entendu dire que des têtes sont tombées !!.
Le Projet de réaménagement de la place du 1er Novembre54, est en veilleuse pour des raisons du moins valables. Tandis que le projet du Rail Oran Arzew, C’est Monsieur le Ministre qui nous a répondu Samedi à Oran lors de sa visite de travail.
Le Ministre des transports Mr Amar Tou, a déclaré que des parties obscures, tentaient par tous les moyens, même la destruction des infrastructures ferroviaires, pour empêcher la concrétisation du projet et l’ouverture de la ligne ferroviaire. Le Ministre dira : « Une partie de la ligne a été arrachée, juste après son inauguration par le président de la République, le 17 décembre 2008 ».
Déclaration d’un Ministre, qui ne peut situer les auteurs de ces actes, ni le retard provoqué, ni qui est derrière et qui est le bénéficiaire dans l’absence du train ??

Actuellement plus de 40 000 personnes, empruntent, l’axe Oran Arzew matin et soirs dans les deux sens. La Zone industrielle (Sonatrach) dans sa « crise du transport » de son personnel, a établis des dizaines de convention avec des taxis et véhicules privés, dont le chiffre mensuel s’élève à coup de millions. Les auto-cars ‘’SOTRAZ’’ ne suffisaient pas, nous dira un cadre.
Quant au transport de la population habitantes à Arzew, c’est un groupe de transporteurs privés qui détiennent le « monopole » sans aucun respect d’horaire ni du temps, diront les citoyens.
Certes, le Ministre avait raison de déclarer ouvertement que la ligne ferroviaire est sujette à des pratiques occultes et un sabotage caractérisé. C’est une déclaration très grave si elle ne sera pas suivie par une enquête approfondie, par des investigateurs, qui peuvent facilement découvrir le pot aux roses, nous dira un citoyen. « Tous ce grand retard pour un tronçon de rail, c’est du jamais vu.. et il y a Anguille sous roche ! » Nous dira un retraité de Sonatrach.
Par ailleurs et dans le même créneau, Monsieur Amar Tou, reconnais dans le cadre du transport des citoyens urbain et rural, que des transporteurs imposent leur loi en toute impunité, mais précisera le Ministre nous allons mettre les points sur les ‘’I’’. Certainement la loi est au dessus de tous, nul n’est sensé se dérober. Par le temps, nous avons assisté à des policiers menacés par les chauffeurs et receveurs des bus : « Tu ne sais pas a qui appartient le bus ? le patron te mutera au fin fond du Sahara » voici la réplique de la musique qui faisait écho .
Dorénavant les Ministres, devront saisir les services de sécurité en l’occurrence la DRS, pour nettoyer leurs terrains. Chacun en ce qui le concerne. Et ne plus reconnaître les fautes sans les corriger.

Aek Ben Brik
Mardi 19 Janvier 2010 - 10:31
Lu 815 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+