REFLEXION

LE MINISTRE DE LA SANTE AUJOURD’HUI A TISSEMSILT : La visite d’Abdelmalek Boudiaf réanime le secteur de la santé

La visite du ministre de la santé annoncée durant la semaine passée a été reprogrammée pour ce samedi, ce qui a donné beaucoup plus de temps aux responsables concernés par cette visite de se réorganiser et tenter par différents moyens de conviction et de séduction afin de donner une bonne impression au premier responsable du secteur et par la même dissimiler les dysfonctionnements et les carences qui caractérisent généralement ce secteur en réanimation depuis des lustres.



Pour le commun des habitants de la wilaya, la situation leur est visible et constatable quotidiennement et les préparatifs qu’avaient engagé les responsables ces derniers jours pour cacher les défauts pourront peut-être tromper le ministre mais en aucun cas, ils ne pourront faire entendre aux milliers de malades qui souffrent des effets de la mauvaise prise en charge des malades ou des médecins spécialistes qui ne viennent que rarement ou encore des équipements qui ne fonctionnent pas ou au meilleur des cas à leur stricte minimum ou au nombre impressionnant des évacuations notamment celles de la maternité vers d’autres wilayas etc. que la situation est bonne et que ça fonctionne comme il se doit, le mal dans ce secteur est à la phase métastasique et nul n’est mieux placé que ces malades pour affirmer que ce secteur est lui-même malade et nécessite une chirurgie profonde pour éradiquer la métastase. En effet, depuis quelques jours, les responsables du secteur commencent à se montrer dans les centres et dans d’autres lieux désignés pour être visités, les absents ont été rappelés et « rapatriés » pour être présents le jour de la visite pourtant les bilans et en dehors des chiffres  sont en contradiction avec la réalité et le dernier rapport présenté devant l’APW dit tout sur le secteur de la santé dans la wilaya, prestations à désirer et au compte-goutte par rapport à d’autres établissements de santé dans d’autres wilayas promues elles aussi au même jour que notre wilaya, retard dans la réalisation ou l’achèvement de multiples projets, médecins absents, promesses non tenues par les responsables du secteur etc. Selon les observateurs de la situation, certains responsables qui n’ont pas cessé de tourner en rond depuis qu’ils ont occupé les postes de responsabilité se sont subitement guéris et réveillés de leur sommeil et ont décidé de mettre la main dans cette grande opération de lifting sur les sites programmés dans la visite du ministre de la santé à la wilaya, le rafistolage et le bricolage caractérisent dernièrement toutes les actions entreprises, médecins rappelés, blanchisserie renouvelée, certains blocs d’habitation repeints, routes et trottoirs nettoyés et raccommodés, entrées des établissements complètement relookées. Ce genre de travaux exécutés généralement dans la précipitation s’empare quotidiennement de l’attention citoyenne et n’a plus d’explication que dans le fait que tout le monde veut faire bonne figure pour ne pas « sauter » lors de la visite de Monsieur le ministre. Certains citoyens en profitant certainement des effets positifs de ces opérations ont apprécié qu’un haut responsable du nom de Boudiaf visite la wilaya, au moins ils ont à constater que certaines anomalies qu’ils n’avaient pas cessé de dénoncer ou de revendiquer, elles étaient prises en charge par les responsables du secteur et pour cela ils ont déjà dit « merci Boudiaf », de l’autre côté, ces mêmes citoyens ne se sont pas retenus d’exprimer l’autre partie des sentiments, ils sont allés dire que c’est bien de voir les responsables de ce secteur mobilisés sur le terrain, toutefois pour quels résultats, mis à part gaspiller l'argent du contribuable ? Enfin, il convient de rappeler qu’au programme de cette visite, il y a une série d’inaugurations et d’inspection d’infrastructures tels le nouveau centre Mère-Enfant, les nouvelles urgences et le projet d’un prochain hôpital de 240 lits dont beaucoup de choses ont été dites sur lui à l’exemple du choix du terrain qui lui a été désigné et traversé par la voie ferroviaire, il sera probablement invité à faire le tour de plusieurs autres endroits qui dans leurs réalités ne diffèrent nullement des autres établissements hospitaliers aussi malades que leurs hôtes.

A. Ould El Hadri
Vendredi 15 Janvier 2016 - 16:31
Lu 263 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+