REFLEXION

LE MARCHE FLAMBE: Quand La rétention des stocks fait la loi des prix

Alors que nous sommes qu’au premier trimestre de l’année 2011, l’ensemble des prix de produits de consommation, ne cesse d’enregistrer des hausses vertigineuses, sans aucun ’état d’âme.



LE MARCHE FLAMBE: Quand La rétention des stocks fait la loi des prix
Pour ce qui est des fruits et légumes, même au niveau du marché populaire de Ain-Sefra, considéré comme souk-errahma, les prix flambent au gré des humeurs, et parfois à la tête du client. La pomme de terre de qualité moyenne est négociée entre 45 et 50 dinars, les petits pois à 100DA, les artichauts à 80 DA, la courgette à 70 DA, les aubergines à 100 DA. Pour ce qui des fruits, l’orange a atteint le seuil de 180DA, alors que les bananes oscillent entre 160et 180dinars, les pommes à 260 DA le kg. En ce qui concerne les produits de première nécessité, la semoule a atteint le prix de 50 DA le kg, quant à la farine, la tomate concentrée, les légumes secs, ont enregistré une hausse évaluée de 15 à 25%. Les viandes rouges et blanches ne sont pas en reste, l’ovin à 800DA, le bovin à 1000DA, et le poulet à 320 Dinars. Quant au poisson, il vaut mieux ne pas en parler, par le fait que la Sardine est négociée à 400DA le kg, alors que les autres poissons dépassent largement le seuil des 1000 dinars le kg. face à cette flambée des prix, le consommateur ne sait à quel saint se vouer, alors que les pouvoirs publiques, sont en quête de solutions palliatives.

S.A.A
Lundi 14 Mars 2011 - 10:30
Lu 501 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+