REFLEXION

LE MARCHE DE LA BOISSON GAZEUSE, LIVRE A L’ANARCHIE : Des limonades douteuses inondent le marché



LE MARCHE DE LA BOISSON GAZEUSE, LIVRE A L’ANARCHIE : Des limonades douteuses inondent le marché
Des centaines de marque de boissons gazeuses limonades de différents goûts, ont envahi le marché au cours de ce mois sacré, ce qui semble être une occasion à ne pas rater , face à la canicule qui sévit et oblige le consommateur, à en consommer. Alors, que ces boissons gazeuses ne sont même pas conformes aux normes de la qualité et de l’hygiène et ont été à l’ origine d’intoxication grave…. ! Décidément, aucune occasion n’échappe à ces barons du commerce, sans scrupule. Ainsi, ils viennent en ce mois de Ramadhan caniculaire, inonder le marché de produits gazeux et sirupeux, dont certains ne répondent à aucune norme de conformité et d’hygiène. A Mostaganem, les artères commerçantes du centre –ville, foisonnent de ces boissons, vendues à la criée à 50 dinars l’unité. Beaucoup de ces boissons ne comportent aucune information sur la composition du produit, ni sur le nom du fabricant, elles ne portent qu’un nom et une date de fabrication ou de peremption, sur le bouchon. D’autres ne sont que des imitations pures et simples de produits ayant acquis une réputation, parmi les consommateurs. Face à cette anarchie qui semble investir ce marché qui brasse des milliards, selon un grossiste –commerçant en produits alimentaires et autres boissons gazeuses, que nous avons contacté en premier pour les besoins de l’article et pour plus d’informations, il est totalement écœuré par cette multitude de marques de limonade .Il vient d’être victime d’une sale escroquerie de la part de l’un de ces producteurs ,il a retiré un lot d’une centaines de bouteilles de soda, qui lui a été livrée par un chauffeur livreur, accompagné d’une jeune fille qui a prétendu être l’agent commercial de la boîte. Ce jus mis en vente juste a quelques jours du Ramadhan, n’a pas été apprécié par beaucoup de clients du grossiste, certains n’ont pas hésité à lui remettre les bouteilles, en dénonçant le sale gout de ce produit, qui d’après l’étiquette est à base d’aromes de bananes et d’ananas. Malheureusement, ce dernier n’a ni le goût de l’un, ni de l’autre, le marchand a préféré le retirer de la vente, et quelle ne fut grande sa surprise, lorsque il a tenté de joindre le producteur, il s’aperçut que la ligne téléphonique était hors de service… ! Un vieux contrôleur des prix et de la qualité, toujours en poste et désirant garder l’anonymat, nous informa, que le mois de Ramadhan, est l’occasion pour beaucoup de producteurs clandestins, surtout de Blida et de Tipaza, d’inonder le marché de boisson gazeuse, de différentes et centaines de marques douteuses, dont des dizaines ne sont que des imitations des grandes marques, tels que Coca-cola, qui est la plus prisée ,mais la plus copiée. Des procès verbaux ont été établis et des saisies ont été également effectuées, ainsi que plusieurs échantillons de ces limonades ont été analysés. Le vieil agent déplore l’absence d’associations pour la protection du consommateur, qui peuvent aider autant la direction du commerce que le consommateur, de par son intervention dans la sensibilisation, ainsi informer celui-ci des risques encourus. Malheureusement, il semblerait que le consommateur ne soit pas prêt, pour prendre ses responsabilités, d’où la collaboration fructueuse pour mettre un terme à ces dépassements et maîtriser autant que possible les abus de ce dernier et seule solution de lutter contre cette anarchie qui règne au sein du marché de la limonade. Aux urgences médico chirurgicales de Kharouba, que nous avons également visité pour les besoins de l’article, plus de 10 malades sur la centaine des patients qui se présentent en consultation urgente, surtout pour les cas des douleurs abdominales, depuis le début du mois de Ramadhan, souffrent de maux d’estomac, résultant en majeur partie de la prise d’une nouvelle boisson ,mise en vente sur le marché . Les malades se plaignent de douleurs aux ventre, de vomissement et des diarrhées, les symptômes constatés présentent les signes classiques de l’intoxication d’origine alimentaire. Le médecin de garde, rencontré sur les lieux, profite de l’occasion pour lancer un appel aux consommateurs, afin d’éviter de boire ces nouvelles boissons qui nuisent à la santé et se contenter de prendre les plus consommés et les plus prisées, et qui sont mieux contrôlés sur le plan de la qualité et de l’hygiène. La vigilance est sollicitée pour le choix des boissons par les consommateurs, qui se voient drôlement courtisés par cette nouvelle invasion de produits non libellés, telles que les boissons gazeuses « limonades », qui peuvent être dangereux pour le consommateur..

L. Ammar
Lundi 23 Août 2010 - 12:16
Lu 2075 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+