REFLEXION

LE MAIRE DE BOUKAID LEUR AVAIT INTERDIT DE STATIONNER LEURS VEHICULES : Les enseignants d’une école à Tissemsilt sèchent les cours

Curieusement et contrairement à ce qui se fait remarquer dans la plupart des établissements scolaires de Tissemsilt où le personnel exerçant est autorisé à stationner ses véhicules à l’intérieur du parking de l’établissement, l’école primaire Omar Zouaoui dans la commune de Boukaid administrativement dépendante de la daïra de Lazharia sort de « l’ordinaire ».



Selon certains enseignants de cet établissement et autres parents d’élèves visiblement désappointés par la position du maire de cette localité qui a interdit le stationnement des véhicules des enseignants, déclarent que cette attitude leur avait causé énormément de désagréments du moment que cette interdiction ne s’appuie sur aucun support objectif pour mettre en application cette mesure ce qui les a poussé à sécher les cours à quelque deux cent élèves en geste de protestation à cet acte. Ils précisent qu’ils ont été étonnés de voir hier dimanche le portail de l’établissement fermé aux véhicules par ordre du maire de cette localité, alors précisent-ils, l’application de cette note se référait à une période bien précise relative aux mesures prises dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, alors que dans le cas actuel, aucun établissement de cette commune ni encore dans toute la wilaya n’avait fait l’objet de menaces de ce genre. Les mécontents précisent que cette décision qui ne semble s’articuler sur aucun prétexte acceptable sauf peut être arriver à appliquer la présence municipale dans ce secteur est beaucoup plus pénalisante et discriminatoire pour les enseignants d’autant que dans les circonstances actuelles, cette école est encore publique et c’est à la direction de l’éducation de juger utile ou pas l’application de cette note et les responsables devront bouger dans ce sens pour préserver ce qui reste de cette école publique. La position des enseignants était simple, s’abstenir de rentrer en classes jusqu'à ce que le maire se rétracte sur sa décision et sur ce sujet, Monsieur Saadet Med membre de la fédération nationale des parents d’élèves qui était sur place nous a déclaré «  en tant que représentant des parents d’élèves, nous condamnons cette attitude qui n’a pas lieu d’exister notamment en ce début de saison scolaire, cette interdiction est très pénalisante  aussi bien pour les élèves  que pour les enseignants qui d’ailleurs ne comprennent pas son utilité, cette interdiction a causé une perturbation qui n’avait pas lieu d’exister, les vrais problèmes sont autres que le fait qu’un enseignant stationne son véhicule au niveau du parking de l’établissement ». Aux dernières nouvelles, une réunion est programmée l’après midi regroupant le maire de Boukaid aux personnes touchées par cette mesure pour tenter de trouver un terrain d’entente qui verse en fin de compte dans l’intérêt des élèves.

A. Ould El Hadri
Dimanche 22 Septembre 2013 - 22:00
Lu 175 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+