REFLEXION

LE GRAND SECRET DU FLN : Victoires, contraintes, complots et.. !

Le dernier congrès du FLN avait fortement mis l’accent sur la nécessité pour l’Algérie de se réapproprier son histoire.



LE GRAND SECRET DU FLN : Victoires, contraintes, complots et.. !
Tâche d’autant plus difficile lorsqu’il s’agit de l’histoire récente et plus encore quand elle concerne les drames internes et fratricides qui ont marqué le mouvement national dans sa lutte pour l’indépendance. C’est donc une décision qui ne manque ni de grandeur, ni de courage qui vient d’être accomplie avec la réhabilitation déjà une époque de vingt et un anciens chefs du FLN. Parmi les plus connus en relève deux des « chefs historiques » : Mohamed Khider, assassiné à Madrid et Krim Belkacem, étranglé à Francfort. On note également Abbane Ramdane qui fut un des dirigeants politiques du FLN, dont une grande polémique continue autour de cette personnalité. Quand même, les corps de Krim et huit autres combattants ont été réinhumés au Carré des martyrs du cimetière d’El Alia à Alger, et ce, depuis bien longtemps .et d’une manière très officielle. Le FLN, a toujours survécu des complots manigancés contre lui, surtout durant les années quatre vingt dix, où un grand nombre de jeunes militants nationalistes ont été carrément et d’une manière arbitraire exclus du malitantisme à Oran par exemple où toute une Kasma (la Une) a été décimée Mais le FLN en tant que qu’institution est innocent, seuls des intrus et des agents d’influence de la France qui avaient infiltrés ce cadre demeurent responsables de tous les drames, complots et même le terrorisme. Ce FLN que feu Mohamed Boudiaf avait dit qu’il était mort en 1962, sans qu’aucun des journalistes Algériens qui se dit professionnel n’avait questionné M. Boudiaf des raisons de cette mort prématurée. L’opinion publique tient beaucoup à connaître ce qui s’est passé depuis la rencontre de la salle Majestic en 1962, à l’appel du colonel Chaâbani qui a demandé à Benbella l’écartement des officiers venant de l’armée Française, à l’assassinat de Mohamed Khemisti par Mohamed Zenadi l’ancien enseignant à l’école Cité foncière de Mostaganem aux affrontements entre les wilayas, à la rébellion armée de Aît Ahmed Hocine et du colonel Moha Oualhadj, à la rébellion du colonel Tahar Zbiri contre Houari Boumediene, à la mort de Saâd Abid, du colonel Chabou Abdelkader, à la tentative d’assassinat du Président Boumediene en 1969 par le commandant Moussa du CNS. à la seconde tentative de 1974….etc La nouvelle génération, nous exige de lui raconter toute la vérité sur tous les événements dramatiques qu’a connu l’Algérie indépendante sous le règne du FLN, dont il est le seul responsable d’une longue étape. Ce qui est sur, c’est que tous les secrétaires généraux du FLN et les membres de leur bureaux étaient des sincères militants du parti, nul ne peut les contester. Certains Mouhafadh étaient aussi des bons militants, la grande majorité des militants et adhérents de la base étaient de fidels militants. Monsieur Abdelaziz Belkhadem, détient une longue liste de nom d’opportunistes, de propagandistes, de faux militants des infiltrés, et des ( …..) ! Et que la presse attends avec impatience de la publier. Les comploteurs contre le FLN étaient si nombreux. A une époque ils découvrirent la cupidité, l’âme corruptible, les travers sexuels de certains commis de l’Etat et par le biais de sociétés écran qui payaient rubis sur l’ongle d’énormes pots de vin, ils réussirent à s’assurer la collaboration de personnes qui chacune dans sa partie, détenaient une parcelle des destinées du pays. Ces lâches, ces traîtres, se sentant perpétuellement surveillés, ne purent donner libre cours à leurs talents dévastateurs qu’ en octobre 1988, ils ont tentés tout pour le tout de rayer le FLN de la carte. Les pages de l’histoire ne se tournent que dans les livres, c’est pourquoi tout les Algériens attendent, attendent et ils attendent encore d’entendre une fois pour toute la vérité toute la vérité rien que la vérité de ce qui c’est réellement passé depuis la nuit du 19 mars 1962. Le FLN est le seul mouvement qui a régnait durant toute cette période, il doit écrire l’histoire.

A.Ben Brik
Mardi 8 Juin 2010 - 11:27
Lu 1230 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+