REFLEXION

LE GOUVERNEMENT PUNIT LES CONCESSIONNAIRES ‘’FRAUDEURS’’ : 9500 voitures bloquées aux ports de Djendjen et Mostaganem

Le cahier des charges fixant les nouvelles conditions d’importation de véhicules neufs n’a pas été respecté par certains concessionnaires, résultat : plus de 9500 voitures sont bloquées aux ports de Mostaganem et Djendjen (Jijel). Le gouvernement a décidé de ne plus reculer et le cahier des charges ne sera pas révisé malgré la protestation de certains concessionnaires qui convoitaient la révision du nouveau cahier de charge.



La décision a été prise suite à la lettre adressée, le 22 avril, par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, au ministre des Finances et au gouverneur de la Banque d’Algérie où il accuse des concessionnaires automobiles d’avoir tenté de contourner la nouvelle loi de réglementation sur les importations de véhicules. « Seuls les commandes passées pour répondre à des appels d’offres publics seront étudiées au cas par cas », ajoute notre source. Ainsi , l’information rapportée par le journal Liberté qui fait état de pas moins de 9500 voitures de fabrication asiatique bloquées sur ordre du gouvernement en rade des ports de Djendjen (Jijel) et Mostaganem, confirme le bras de fer  engagé entre le gouvernement et les concessionnaires fraudeurs.  Par cette décision, le gouvernement  tient à rappeler  encore une fois que les voitures qui ne  sont pas en conformité avec les nouvelles dispositions du cahier des charges, ne comprenant pas notamment les accessoires de sécurité devenus obligatoires ne seront plus commercialisées sur le marché algérien.

Ismain
Mercredi 29 Avril 2015 - 18:06
Lu 1398 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+