REFLEXION

LE GAZ DE SCHISTE : Une menace pour le pétrole du Golfe



L'exploitation de pétrole et gaz de schiste, en plein développement, représente une menace pour les pays exportateurs de pétrole du Golfe en termes de parts de marché et d'influence géopolitique, estiment des experts. Un influent prince saoudien, le milliardaire Al-Walid ben Talal, a tiré la sonnette d'alarme en soulignant en juillet que la demande mondiale sur le brut était en baisse continue et évoquant la menace présentée par les hydrocarbures de schiste. Mais le pétrole du Golfe ne semble pas menacé à moyen terme avec le maintien de la croissance en Asie qui dope la demande sur l'énergie. A moyen terme, l'Arabie saoudite maintiendra une position centrale sur le marché pétrolier mondial qui sera déterminée à la fois par l'offre et la demande, a noté le Fonds monétaire international dans une récente note sur le royaume. Mais l'institution internationale a averti que la révolution du schiste en Amérique du Nord pourrait réduire la demande sur les produits pétroliers après avoir détourné de la consommation du charbon. Mettant à profit leurs larges richesses énergétiques, les monarchies du Golfe en ont fait un puissant levier pour leur politique régionale, conforté par divers programmes d'aide. L'Arabie saoudite jouit notamment d'un statut de producteur d'appoint, en mesure d'augmenter ou de réduire la production, affectant ainsi l'équilibre et les cours sur les marchés. L'expert pétrolier koweïtien, Kamil Harami, voit en revanche la menace du schiste se matérialiser rapidement pour les pays arabes pétroliers, y compris l'Irak, qui détiennent 40% des réserves mondiales. Les producteurs du Golfe vont être affectés à court terme plutôt qu'à moyen terme, a affirmé à l'AFP cet expert, les Etats-Unis devant devenir le premier exportateur mondial de pétrole en 2017 et atteindre l'indépendance énergétique d'ici 2030. L'exploitation du schiste s'est développée rapidement aux Etats-Unis dont les réserves de pétrole de schiste atteignent 58 milliards de barils, selon l'US Energy Information Administration. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) place les réserves américaines de pétrole de schiste au deuxième rang mondial après celles de la Russie (75 milliards de barils).Les Etats-Unis détiennent aussi 665.000 milliards de pieds cubes de gaz de schiste techniquement exploitables, selon l'AIE, ce qui les place au quatrième rang mondial derrière la Chine, l'Argentine et l'Algérie. Les experts  conseillent  aux pays du Golfe de lever les subventions sur les produits pétroliers pour rationaliser la consommation au lieu de se lancer dans les énergies nouvelles coûteuses et l'énergie nucléaire à risques.             

Ismain
Lundi 23 Septembre 2013 - 22:00
Lu 287 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+