REFLEXION

LE GATEAU MONDIAL A PARTAGER EST DE PLUS EN PLUS PETIT ! : Les 1% les plus riches détiennent la moitié de la richesse mondiale

Les 1% les plus riches de la planète détiendront plus de 50% du patrimoine mondial en 2016, révèle une étude Oxfam. L'organisation réclame un sommet mondial sur la fiscalité. «Les richesses dans le monde se concentrent de plus en plus aux mains d'une petite élite fortunée», avertit l’ONG Oxfam.



En 2016, les 1% les plus riches de la population mondiale posséderont plus de patrimoine que les 99% restants, affirme l'ONG. «La part du patrimoine mondial détenu par les 1% les plus riches est passée de 44% en 2009 à 48% en 2014, et dépassera les 50% en 2016», précise-t-elle. Selon le même rapport, cette élite de nantis possédait l’année dernière 2,7 millions de dollars par adulte en moyenne, dans un monde où plus d’un milliard de personnes vivent avec moins de 1,25 dollar par jour.
 Cela signifie, explique le document, que chaque membre de cette élite de nantis possédait l’année dernière 2,7 millions de dollars par adulte en moyenne, alors qu’un être humain sur neuf « ne mange pas à sa faim » et que « plus d’un milliard de personnes vivent avec moins de 1,25 dollar par jour».  Intitulé « Insatiable richesse : toujours plus pour ceux qui ont déjà tout », le rapport a été rendu public par Oxfam à deux jours de l’ouverture du Forum économique de Davos. On y apprend également que 80% de la population mondiale ne détiennent que 5,5 % du patrimoine mondial, à raison de 3.851 dollars par adulte, soit 700 fois moins que la part des membres de l’élite la plus favorisée. L’avenir n’est pas plus rose que le passé en matière d’inégalités, indique le rapport : la part de cette minorité riche dans le patrimoine mondial passera à 50 % l’année prochaine !

Le gâteau mondial à partager est de plus en plus petit
Commentant le rapport, la directrice générale d'Oxfam International a déclaré: « Le statu quo a un coût. Si les affaires continuent comme si de rien n’était pour les élites, notre incapacité à réduire les inégalités pourrait retarder la lutte contre la pauvreté de plusieurs dizaines d’années. Les populations pauvres souffrent doublement de la montée des inégalités : non seulement leur part proportionnelle du gâteau économique se réduit, mais comme les inégalités extrêmes nuisent à la croissance, le gâteau lui-même devient plus petit.». Ce constat alarmant est partagé par Lynn Forester de Rothschild, PDG de la société E.L. Rothschild et présidente de la Coalition for Inclusive Capitalism. Selon elle, « le rapport d’Oxfam n’est que le dernier d’une longue liste d’éléments établissant que les inégalités ont atteint des extrêmes scandaleux et continuent d’augmenter ». Dans cette déclaration rapportée par le site Internet de l’ONG, elle estime que « les grandes pointures du capitalisme moderne, ainsi que nos responsables politiques, s’emploient à changer le système pour qu’il devienne plus équitable, plus durable et s’ouvre plus largement à toutes et tous ».

 

Riad
Lundi 19 Janvier 2015 - 17:39
Lu 285 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+