REFLEXION

LE FN, LE PEN, LES ARABES ET LES AUTRES

Jean-Marie Le Pen n’est ni, « caméléon » ni « reconverti » suite à son interview par « Algérie Patriotique ». Il est et reste ce qu’il a toujours été! Il dit les quatre vérités en face à ses détracteurs qui craignent tous de l’affronter sur les plateaux télés. Il faut voir ses interventions sur les télés et sur You Tube pour savoir s’il est intègre, honnête et particulièrement accablant avec ses vérités toutes crues au point où il démoralise les vis-à-vis. C’est des affaires franco-françaises qui nous intéressent bien sûr, mais qui ne concernent pas directement l’Algérie.



Pour nous algériens vivant en Algérie, en dehors de son implication ou ses responsabilités dans sa guerre contre notre pays, il est le seul avec son Front (peut-être de toute l’Europe), à prendre une position claire et nette contre les tourments que subit le monde arabo-musulman, en particulier les « Républiques », de la part de la coalition arabo-monarchique/occidentale qui s’acharne à instaurer le chaos et les divisions sous couvert de « Djihad ».Qui soutien, encadre, recrute, finance, arme les groupes armés mercenaires pour instaurer les troubles, désunir et affaiblir ces Arabes-là ? Jean Marie Le Pen et son parti ? Ce sont bien ces monarchies arabes intégristes, obscurantistes et fascistes, alliés au sionisme et au Grand Capital.Le Pen et son parti ont eu ce courage de dénoncer, d’humilier, de mettre devant leurs responsabilités ces maîtres du monde impérialistes devant leur injustice, leurs aliénations et le désordre qu’ils sont en train de créer et parallèlement soutenir publiquement les États victimes de ces hordes sans foi, qui ne respectent aucune loi !Ce n’est pas ces riches monarques bédouins, abêtis par l’opulence, la luxure et la dépravation qui peuvent dire ces choses-ci sur la Libye, et la Syrie ! C’est Jean Marie Le Pen : «Je tire mon chapeau, je le dis carrément, aux combattants de Syrte[les soldats fidèles à Mouammar Kadhafi] qui résistent contre le monde entier, et qui donnent un exemple de courage et de détermination, un peu comme à Camerone ou à Bazeilles » ; « On n'a pas encore fini de la détruire [la Libye] que déjà les vautours sont arrivés pour essayer de faire des affaires, mais des affaires avec notre argent bien sûr puisqu'ayant démoli la Libye, on va tout naturellement nous inviter à la reconstruire, mais bien sûr avec notre argent, pas avec le leur » ; «…le gouvernement syrien était légitimé dans sa lutte contre les bandes armées qui voulaient s'emparer du pouvoir ... et je sais que c'est lui qui est le protecteur des chrétiens de toute cette région » ; « Si la Syrie tombait et si le dictateur, on veut bien le dire, qui a d'ailleurs fait toute une série de réformes qu'on lui demandait, était renversé, et bien à la suite de Ben Ali, à la suite de Moubarak, de Kadhafi et de Saddam Hussein, tous ces leaders arabes qui étaient anti-islamistes, qui protégeaient les chrétiens, ont été renversés avec l'aide de l'Occident. Mais il est vrai qu'il n'est pas très chrétien » tout en dénonçant ceux « qui veulent de toute évidence le renversement de Bachar el-Assad et la subversion de la Syrie » et « la technique mensongère de la propagande des médias français » par « les Syriens déclarent qu’il y a eu un million de manifestants, et on voit en effet une masse immense et ça se traduit dans les médias français par quelques dizaines de milliers de manifestants ». ; « dans ces pays [Libye, Irak, Syrie] régnait un ordre relatif qui était plutôt progressiste au point de vue social et maintenant ce sont la misère, les explosions de bombes, c’est un chaos sanglant ».Par contre les « Djihadistes » (Daech, El Nosra, Qaida et autres ‘État islamique’), que dirigent les monarques du Golfe,  ces musulmans de pacotilles anéantis par l’ignorance et l’argent, ces « révolutionnaires » des monarchies, voient le « Djihad » en Syrie, en Irak, en Libye et sûrement dans d’autres pays arabes et en Iran que dans les pays qui agressent, persécutent et détruisent les pays arabes et le comble en « s’inspirant du Coran » comme le montre leur déclaration récente : « Dans le saint Coran, Allah ne nous a pas ordonné de combattre Israël ou les juifs » ; « Allah, dans le Coran, ne nous a demandé de combattre les juifs qu’une fois que nous nous serions débarrassés des renégats et des hypocrites ». Les Émirs du Golfe et l’occident ‘sionisé’  ont parrainé, pour bien endoctriner, Al-Qaradawi, un prêcheur “Frère Musulman” pour anéantir les Arabes et soutenir la politique impérialo-sioniste. Al-Qardhaoui est devenu l’ennemi des « Républiques » arabes, des patriotes et des nationalistes par ses prêches virulents, sur la chaîne Qatari Al-Jazeera, pour déstabiliser les régimes en place au profit des monarchies du golfe, incitant les foules à la violence chez eux  ou contre les chiites et non contre les sionistes, usurpateurs , qui colonisent et assassinent les Palestiniens. Al-Qardhaoui avec ses fatwas de bigots montrent le degré d’archaïsme, de nos « islamistes » et des sociétés arabes, fait de stupidités, d’absurdités, de paresse, de frustration et dont le « programme » est l’abrutissement de leurs peuples, par leurs éternels «  rôles de la femme », « l’accoutrement», « l’obéissance », « les ablutions et la prière » ou bien « la démocratie est kofr (hérésie)». C’est bien ce sinistre personnage qui a « décrété » sur Al-Jazeera : «Je lance une ‘fatwa’ d’assassiner Mouammar al Kadhafi, de l’exécuter sans attendre» ( les Algériens connaissent  cette chaîne lorsqu’elle  défendait les assassins du Gia en leur donnant une tribune pour émettre des 'fatwas' autorisant les assassinats des forces de l'ordre, de leurs familles y compris les enfants, les intellectuels et les journalistes) et ce, pendant que le Hezbollah (Liban) ne cesse de mettre en garde contre le « complot visant la Syrie et la région » : « les conspirateurs s’acharnent contre la Syrie pour l’atomiser afin d’aspirer aux modifications escomptées dans la région, et ce, pour servir les projets américains dans la région.… l’ennemi américain ne veut en aucun cas la sécurité et la stabilité de nos pays et de nos peuples en Syrie, en Palestine, en Irak, … tous les paris sont faux et stériles, bien qu’ils ne lâchent pas prise dans leur campagne politico-médiatique contre la Syrie…les gens qui parlent quotidiennement de la Syrie n’ont jamais exprimé ouvertement leur animosité contre Israël ».Tous les courants dits « islamistes » sont bien acquis aux thèses américaines que soutiennent et financent les monarchies du Golfe. Ils vont bien dans le sens de ce que dit clairement Efraim Halevy, l'ancien chef du Mossad, dans un article publié dans le Yediot Ahranot : « … si la paix se rétablit en Syrie, et si le monde accepte la survie du régime d’Assad dans le berceau Téhéran, et si la Turquie, la Russie, la Chine, les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne acceptent d’appliquer le plan d’Annan, nous connaîtrons alors la défaite stratégique la plus cuisante depuis la création d’Israël ». Le Pen dira-t-il cela ?
C’est un personnage sulfureux, mais pour les tenants de l’impérialisme ! Pas pour les arabes même s’il les « aime chez eux ». Le front national est bien un parti patriotique. Il défend les intérêts de son pays. Il ne veut pas, en effet, de cette « classe »  de «  sous-hommes », de « défavorisées », de « drogués », de « clochards» etc. dans son pays dont-il impute l’État à la politique française suiviste et de soumission au lobby sioniste ; qui a créé cette « classe ». Il a bien raison de défendre son pays en « patriote » déclaré ?
On trouve son interview, sans concessions, sur « Algérie Patriotique », par un journaliste algérien, logique, sensé, correct et intelligent, qui dit ce qu’il pense en toute sincérité et objectivité sur la Libye, la Syrie, les musulmans, l’Amérique et BHL. Nous partageons donc la majorité de son avis.Soyons réalistes : qui est extrémiste anti-arabe et antimusulman en voyant ses vidéos (liens) ? Le FN dit des vérités contre l'intégrisme musulman comme beaucoup de pays musulmans qui combattent le ‘djihadisme’, l'intégrisme, le terrorisme sous couvert de l'Islam et le ‘takirisme’ que soutiennent les pays occidentaux, dont Israël, et les Monarchies arabes. JMLP défend ses idées en assumant son passé contrairement aux autres politiciens français qui s’en cachent et changent au gré de l'opinion publique. Pourquoi alors chercher sur ses ‘antécédents’ qu’il assume ? Il se présente comme un patriote français qui n'a fait que son devoir. Le Pen, en effet,  n'était qu'un exécutant, un élément,  un agent de la politique colonialiste, avec ses méfaits, de la France : «  J’étais un patriote français qui pensait que l’avenir de la France et de l’Algérie devait être commun. L’histoire en a décidé autrement, eh bien, j’en prends acte. » Ce sont bien les politicards français suivistes et affiliés qui donnent l’image fausse ou déformée de Le Pen et de son parti…peut-être pour faire oublier des pages sales de l’Histoire de France ! Beaucoup d’Algériens, en particulier les Franco-Algériens, ne font que reprendre les thèses anti-FN des milieux sionistes - surtout français, qui dominent les médias, les « mainstreams » -  sur l’antisémitisme, sur les immigrés, sur le racisme - mais en les « algérianisant ». À notre sens, il défend bien les intérêts de son pays lorsqu’il constate que l’émigration « massive », conséquente à la politique extérieure de domination de déstabilisation et d’ingérence, pose des problèmes économiques et sociaux à la France. Il est bien logique quand il dit dans cette interview «il y a des gens qui ne supportent pas de vivre comme les Français ; ils peuvent aller en Arabie Saoudite, au Yémen ou ailleurs. Ils peuvent aussi rester chez eux, développer l’économie et la production de telle manière que le niveau social augmente plus vite que n’augmente la population » ; « Il n’y a pas de bénéfice pour la France. … que des inconvénients à subir à cause de ce genre de politique et le rôle joué par les agents français dans l’affaire de la Libye me paraît hautement critiquable. … J’ai souvent l’occasion de dire : il faudrait d’abord que les gens qui dirigent la France s’occupent des affaires de la France avant de s’occuper des affaires des autres… le rôle qu’a joué la France, en relais probablement de la politique américaine dans ce pays, a été maléfique ». Sur le rôle que joue Bernard-Henri Lévy,  c’est selon Le Pen un «pousse au crime » ;  « ce philosophe autoproclamé, généralement, essaie de mettre le feu, un peu partout en s’en protégeant quand même…. . Je n’ai aucune estime pour ce personnage. » Après tout qui a commis des crimes contre l'humanité qui restent impunis? Au sujet de son supposé « racisme », il déclare ne pas l’être ainsi : « … ma conception personnelle ne pouvait en aucune manière être qualifiée de raciste ». Alors que certains pensent que les dirigeants du FN disent « tout et son contraire » en citant l’intervention de Jean-Marie Le Pen le 28 janvier 1958, à l’Assemblée Nationale lorsqu’il était favorable à l'arrivée massive de musulmans algériens en France, alors que d’autres y voient plutôt la preuve qu’il n’a jamais été « racialiste » contrairement à l’image que renvoient de lui les médias dominants, soutenant qu’il a toujours dit que « les 5 piliers n’étaient en rien incompatibles avec la société française ». Restons raisonnables et cohérents :
Il y a :
1/ Ceux qui sont ‘pour’ la déstabilisation de l’Irak, la Libye, la Syrie (et les Républiques arabes et musulmanes) en soutenant, armant, finançant, encadrant, sans réserve et publiquement, les terroristes :
Les USA, l’Angleterre, la France (PS et UMP), le Qatar, le Royaume Saoudien, la Turquie, Israël, et tous les sionistes et pro-sionistes dont Bernard-Henry Levy et Al Kardhaoui.
2/ Ceux qui sont ‘contre’ la déstabilisation de l’Irak, la Libye, la Syrie (et les républiques arabes et musulmanes) en dénonçant sans réserve et publiquement, les terroristes et leurs soutiens occidentaux:
La Russie, la Chine, l’Iran, les pays du BRICS, certaines Républiques arabes, le Front national français.
Le choix ou la position de chacun est simple : le « pour » ou le « contre » détermine le camp auquel on appartient !
- Le reste c’est du verbiage, pour tromper ou de la « couillonnade » au sens de Flaubert (stupidité) dans sa Correspondance (1856) quand il disait : « Je suis effrayé, épouvanté, scandalisé par la couillonnade transcendante qui règne sur les humains. »

Djerrad Amar
Dimanche 27 Juillet 2014 - 12:30
Lu 780 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+