REFLEXION

LE FLN TRAVERSE UNE ZONE DE TURBULENCE : Un affrontement entre militants à fait 7 blessés à Oued Souf

Le Front de Libération National FLN, traverse une zone de turbulence, qui menace son existence. Cette formation politique qui a un passé glorieux dans la libération du pays, ne devrait en aucun cas céder aux destructeurs et aux agents d’influence dont leur unique soucis est de servir le colonialisme d’hier.



Ainsi les informations rapportées samedi, dernier faisaient état d’une grave altercation entre des militants du FLN à Oued Souf, où la violence a été employée dont on relève 7 blessés parmi eux le membre du comité central Hmida Dbili.A El Oued, l’envoyé de monsieur Belkhadem devrait présider une rencontre avec les militants, mais une partie a eu vent qu’elle est exclue, la seconde partie interdira l’entrée à la Mouhafadha , ce qui provoqua d’abord une altércation verbale qui s’est dégénéré en coups de poing et de bâtons !!Devant cette situation, personne n’a donné ordre d’exclure les uns ou les autres, le député M .Farid Bahri a déclaré à la presse qu’aucun responsable n’a parlé d’exclusion !!Mais qui provoque les troubles au sein du FLN ? Les agents d’influence de la France ? les opportunistes qui ont perdus leurs intérêts occultes ? Un affrontement à coups de poing et bâton entre les frères militants succite beaucoup d’interrogations. Un grand parti qui est pris en référence par toute les formations révolutionnaires du Monde, par Nelson Mandela, par Che Guevara , par Hassan Nasr Allah, par Hamas par tous les opprimés du monde, ne doit en aucun cas virer vers l’inconnu. Que les hommes se mettent en désaccord, mais le FLN doit demeurer intact.Le F.L.N. créateur de l’ALN qui a balayée et à tous jamais l’occupation, est tout naturellement un ennemi du colonialisme et il y demeure tel.Pour les amnésiques de l’histoire, nous les orientons à lire ‘’le Plan Bleu’’ élaboré par les extras français à leur tête François Mitterrand, lequel plan visait à déstabiliser l’Algérie en touchant d’abord au FLN. Ces trois sigles que François Mitterrand voulait éradiquer, par les troubles d’octobre 1988. Lui qui en 1958, alors Ministre de l’Intérieur il déclara : « Le dernier quart d’heure du FLN ». Ils faut savoir que le FLN qui se trouve l’auteur du rapport d’incrimination du colonialisme français, soutenu par les partis patriotes et les hommes et femmes libres. Doit se préparer à des attaques et turbulences et pour éviter de traverser les « trous d’air » il lui faut en urgence traiter le rapport en question. Déjà en 1997, un rapport volumineux est déposé devant le conseil Européen, relatif aux exigences de réparation par la France colonialistes de 1700 milliards de dollars, à titre de réparation depuis 1830.

Ben Brik
Lundi 17 Mai 2010 - 10:37
Lu 395 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+