REFLEXION

LE DG DE LA PROTECTION CIVILE EL HABIRI MUSTAPHA : “Le directeur de wilaya maintenu dans ses fonctions”

En visite de travail à Mostaganem, le colonel El Habiri Mustapha directeur général de la protection civile, a innocenté le directeur de wilaya et a annoncé qu’il n’existe aucun problème et aucun malaise au sein de la protection civile locale.



LE DG DE LA PROTECTION CIVILE EL HABIRI MUSTAPHA : “Le directeur de wilaya maintenu dans ses fonctions”
Franchement c’est à ne rien comprendre, les agents de la protection civile sont entrés en grève pendant une semaine et l’administration a bien été fermée par les contestataires, qui dénonçaient certains dépassements dont ils ont été victimes, mais avec cette déclaration on dirait que le DG veut étouffer le poussin dans l’œuf comme on dit. A moins que les responsables de la protection civiles veulent laver leurs linges sales entre eux et prendre des sanctions plus tard et cela en attendant les résultats et les conclusions de la commission d’enquête. Affaire à suivre ou est-ce une décision finale prise unilatéralement sans prendre en considération les revendications des agents de la protection civile. Si c’est oui, l’abcès risque d’enfler un peu plus au cas où leurs revendications ne seraient pas prises en considération car la crise risque de refaire surface et c’est pour cette raison qu’il faudrait proposer de vraies solutions afin de soulager une contestation plus que légitime.

« Il y a un manque d’effectif, un recrutement de 30.000 hommes est prévu »
Le directeur national de la protection civile reconnait que la plupart des casernes connaissent un manque d’effectif surtout en cette période cruciale où l’activité demande une plus grande mobilisation vu la saison estivale et les feux de forets, qui ont tendance à devenir plus fréquent en cette période de chaleurs torrides. Les effectifs qui se composent actuellement de presque 40.000 hommes tous grades confondus passeront d’ici quelques années à 70.000, un recrutement de plus de 30.000 pompiers est prévu dans les mois à venir. Il faudrait aussi signaler que la protection civile se modernise et d’ici peu, après les interventions terrestres et maritimes, la protection civile veut investir le domaine de l’intervention aérienne et pour cela, six hélicoptères viendront renforcer les moyens matériels de ce corps, qui a pour mission de sauver des vies humaines mais aussi la lutte contre toutes les formes d’incendie. Des pilotes seront formés en Italie et Angleterre.

Une nouvelle unité à Ain-Tédelès et un centre de vacances aux « Sablettes »
Après avoir visité la direction centrale de la protection civile de Mostaganem, où il a été reçu par la fanfare de la protection civile, le colonel El-Habiri Mustapha a visité la nouvelle unité de la brigade canine qui devrait abriter douze chiens spécialement entrainés pour la recherche de cadavres, une brigade qui rendrait d’énormes services en cas de tremblement de terre où la protection civile est fortement sollicité afin de rechercher les cadavres enfouis sous les décombres, le patron des hommes du feu a ensuite assisté à une séance d’entraînement des judokas de l’association WH Mostaganem, la section de judo de la protection civile et qui compte en son sein plusieurs champions et championnes d’Algérie, le DG a beaucoup apprécié les katas exécutés par les athlètes et les exercices de self défense, il a longuement applaudi et a promis d’aider l’association financièrement. Il s’est ensuite dirigé vers la daïra d’Ain-Tédelès, où il a inauguré un nouveau siège flambant neuf et cela pour mettre les agents de la localité dans de meilleures conditions. Le cortège s’est ensuite ébranlé vers la plage des « Sablettes », où le chantier abritant le centre de vacances de la protection civile a été inauguré, un centre qui coutera la bagatelle de 22 milliards de centimes. Puis la délégation a assisté à un exercice de simulation interprété à merveille par les éléments de la protection civile, il s’agit d’un accident entre un scooter de mer et un pédalo, à travers cette exercice, les pompiers ont voulu démonter la célérité de l’intervention et la prise en charge des victimes en cas d’accident similaire mais aussi sensibiliser les jeunes sur certains comportements irresponsables de plus en plus présents sur nos plages. Le meilleur de la journée est sans doute cette fresque où le drapeau algérien surgit du fond de la mer, avec le portrait du président et finalement de la banderole annonçant l’ouverture de la saison estivale.

Mihoub
Mardi 7 Juin 2011 - 11:42
Lu 1140 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+