REFLEXION

LE DEVELOPPEMENT DU SOUS-DEVELOPPEMENT: Le nucléaire et ses retombées radioactives

Dans toute science créée, il existe une dualité incontournable à savoir le pour et le contre. Donc, tout développement entraine automatiquement un côté positif et un autre négatif de la chose.



LE DEVELOPPEMENT DU SOUS-DEVELOPPEMENT: Le nucléaire et ses retombées radioactives
Juste après la deuxième guerre mondiale, les pays alliés se sont retrouvés du jour au lendemain affaiblis sur tous les points d’ordre économique, politique, social, militaire et surtout technologique, d’où la nécessité première est de se remettre sur pied dans tous les domaines et plus spécialement militaire afin de se protéger d’une éventuelle attaque d’où qu’elle vienne. Ce qui les entraina vers une course effrénée vers le réarmement mais qui dit réarmement suppose une technologie de pointe. C’est pour cela qu’ils consacrèrent des sommes faramineuses qui se répercutèrent parfois négativement sur le budget global de l’Etat. Tout cela pour avoir pignon sur rue vu les contraintes de la vie et le développement accéléré dans le monde, elles se sont spécialisées sur la construction de bases nucléaires pour se défendre, produire de l’énergie. Mais devant tout ce développement grandeur nature, elles n’ont pas prises en compte le coefficient ‘’DAME NATURE’’ qui est très imprévisible et incontournable qui peut aussi bien être bénéfique au développement comme dévastatrice. L’exemple frappant du Japon qui a subit une catastrophe naturelle unique en son genre à savoir le tremblement de terre de magnitude 8.9 suivit d’un Tsunami qui a fait jusqu’à l’heure actuelle plus de 10.000 morts et le bilan s’alourdit de jour en jour. Le comble de tout cela c’est que les réacteurs nucléaires ont été touchés et dégagent beaucoup de radioactivité très nocive pour l’être humain. Mais le japon malgré sa haute technologie trouve d’énormes difficultés à régler ce problème qui le ramena sur tous les points aux années 1960. En dépit de tout cela, il essaye par tous les moyens à y remédier. Mais par contre, l’occident qui n’est pas encore touché par cette hécatombe est en alerte rouge devant ce phénomène et se pose une foultitude de questions auxquelles il essaye d’y répondre et de proposer des solutions qu’il ne peut appliquer facilement vu les contraintes auxquelles il est astreint. Parmi les questions qu’il se pose par exemple, sommes-nous capables de faire face à ce danger qui nous guette et qui risque de se produire ? Avons-nous les moyens ? Faut-il enlever certaines centrales vétustes ? Par quoi peut-on les remplacer ? Par les énergies renouvelables qui reviennent très chères ? Ou bien doit-on les conserver ? Le risque est imminent, ce nucléaire qui pose un grave problème aux occidentaux à l’heure actuelle. Par ailleurs un autre problème et pas des moindres qui se pose à eux à savoir si les pays arabes et plus précisément l’Iran et la Libye posséderaient-ils l’arme nucléaire? Si oui comment faire ? Ils sont entre le marteau et l’enclume. D’une part ils doivent sécuriser leur pays du nucléaire et d’autre part, préoccupés par ce qui se passe au moyen orient, de surveiller étroitement les deux fous du Golfe l’Iran et la Lybie. Car le premier veut se doter d’une force de frappe qui est le nucléaire pour parer à toute éventualité d’attaques surprises de la part de ses frères ennemis, les pays arabes voisins surtout. D’autre part, l’occident qui le menace prétextant que l’Iran détient de l’uranium enrichi et tout cela pour défendre ses intérêts et préserver la sécurité du grand Israël. Quant au sanguinaire libyen, le désaxé qui peut déraper d’une minute à l’autre et commettre l’irréparable par son impulsivité s’il se voit en danger. Car il ne faut jamais sous estimer l’adversaire. Il peut ne pas avoir le nucléaire mais du fait qu’il a beaucoup d’argent par le biais des richesses pétrolières (Biens du peuple) et tant que l’argent, c’est le nerf de la guerre, il peut l’utiliser pour acheter du nucléaire et des savants parce que surtout à notre époque tout se monnaye. Un débat houleux se tient en Europe et surtout en France car le problème est très sérieux du fait que les dirigeants politiques occidentaux ne peuvent pas prendre des décisions unilatérales sans consulter le peuple. Quant aux pays arabes, l’occident ne donnera jamais l’occasion à ces derniers d’être libres économiquement, politiquement, socialement et surtout scientifiquement afin qu’il reste toujours le maitre du monde et les pays arabes, ses sujets.

El Houcine
Mardi 5 Avril 2011 - 11:42
Lu 353 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+