REFLEXION

LE DETOURNEMENT DU FONCIER BAT SON PLEIN A TAKHEMARET : 300 décisions de démolition ‘’bronzent’’ dans les tiroirs de l’APC

Le P. D. A. U à la commune de Takhemaret (Tiaret) fait l’objet de saturation. Aucun espace vert n’a été épargné des envies de certains citoyens insoucieux, ni encore des poches foncières de valeur sachant que certains habitants des douars limitrophes sur un rayon de plus de 10 km affluent vers le chef-lieu pour diverses raisons ce qui engendre des transactions immobilières avec des prix « exorbitants ».



Tout cela se passe sous  seing privé. Quoique les infractions sont signalées, une énigme prend le dessus malgré que le dossier relatif aux décisions de démolition est bien classé et par année. Rien n’a été fait et au vu des autorités, l’échange d’accusations entre l’actuel  P/APC et l’ex-P/APC, fait rage avec bien sûr des menaces de révélations fracassantes  au cas où les responsables concernés se démarquent de leur responsabilité. De ce fait, l’APC se trouve sur une  véritable  poudrière puisqu’une enquête relative à la location de terres domaniales de gré à gré par l’Ex-P/APC à une société qui a pris adresse à  Mascara, est  déjà entre les mains de la brigade de gendarmerie nationale de la commune de Takhemaret après qu’une lettre anonyme   soit tombée dans le filet des enquêteurs et dont l’objet serait une interrogation intrinsèque sur  l’annulation d’une délibération stipulant l’octroi des mêmes terres domaniales  à une EURL de Takhemaret pour l’exploitation minière (gravats et dérivés) ainsi que d’ enrobé bitumineux  sachant que  la société de Mascara n’a pas renouvelé le bail « énigmatique », et c’est certainement ce mobile, qui a brisé le silence et a fait sortir l’actuel P/APC qui dénonce ouvertement  l’anarchie relative à l’urbanisme, et dans ce sens, il dira : « depuis la fin de l’année 2007 jusqu’à 2012, toutes les décisions de démolition, soit près de 300, et lesquelles ont été enregistrées et notifiées par les services concernés cependant rien n’a  été fait . Des complicités et des enjeux m’ont fait hériter d’une situation critique et chaotique. L’Ex-P/APC, spécialisé  dans la vente des poches foncières, n’a jamais été inquiété et c’est durant son mandat que ces décisions ont vu le jour. Je sollicite M. le wali à une intervention musclée parce que le détournement foncier bat son plein à Takhemaret. » Ceci dit, l’actuel P/APC a même cité des noms  de personnalités influentes, et de notre côté nous  avons joint  l’Ex – P/APC qui nous dira : «  une enquête dans ce sens serait salutaire pour éviter tout dérapage. »

Abdelkader Berrebiha
Lundi 6 Janvier 2014 - 17:50
Lu 178 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+