REFLEXION

LE DELEGUE A LA SECURITE DE LA WILAYA, M. B. MEHIEDDINE REVIENT SUR LA SITUATION DES GARDES COMMUNAUX : Mostaganem devance la plupart des wilayas

Suite à la décision du gouvernement de dissoudre la garde communale, la wilaya de Mostaganem à l’instar des autres wilayas de la République a entrepris les démarches nécessaires pour la régularisation de la situation de ses gardes communaux. A cet effet, le délégué à la sécurité de la wilaya de Mostaganem, M. Bellila Mehieddine, qui est également chargé de gérer la direction de la garde communale, nous a indiqué que la wilaya de Mostaganem devance la plupart des wilayas du pays en matière de dossiers définitivement réglés.



En effet, le délégué à la sécurité de la wilaya s’est dit satisfait du déroulement de l’opération et du résultat obtenu jusqu’à présent. Hormis quelques 300 dossiers, tous les agents de la garde communale ont été pris en  charge conformément à la réglementation en vigueur et suivant les instructions données à ce sujet, par le pouvoir central, nous a affirmé M. Mehieddine. Ce dernier a assuré que les 300 dossiers restants sont en cours d’étude et seront régularisés dans les plus brefs délais. Dans ce contexte, M. Mehieddine a fait savoir que la wilaya de Mostaganem disposait de 1800 gardes communaux dont la plupart ont été mis à la retraite.  D’autres agents de ce corps de sécurité, selon M. Mehieddine, ont été, quant à eux, mis à la disposition des collectivités locales et des entreprises publiques.  Cependant, il y a des gardes communaux qui ont bénéficié de la retraite anticipée car ils n’avaient pas  l’âge légal. Par ailleurs, concernant le patrimoine de la garde communale (casernes), le délégué à la sécurité de la wilaya a révélé avoir proposé aux autorités de la wilaya ainsi qu’à la tutelle d’exploiter les édifices devenus vacants en les transformant en centres pour abriter les différentes activités culturelles ou sportives.   Il a également proposé ces infrastructures pour donner lieu à des parkings pour les communes ainsi que des annexes pour les administrations publiques. Ce patrimoine, dira M. Mehieddine, doit être un support de développement. C’est ainsi que le poste de la garde communale d’Ain Boudinar va abriter une crèche  pour enfants et celui de Khadra un parking pour la commune. Alors que pour les autres, on envisage de les convertir en annexes de la Sonelgaz ou des PTT. Enfin, ceci reste au stade des propositions en attendant leur approbation par les autorités compétentes, a-t-il conclu.  

Charef Slamani
Lundi 24 Décembre 2012 - 00:00
Lu 689 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+