REFLEXION

LE COURRIER N’ARRIVE PLUS DANS CERTAINS QUARTIERS : La ville de Tissemsilt manque de facteurs

Alors qu’on assiste tout azimut à une vraie révolution technologique en matière de télécommunications, une grande partie de la population de la ville de Tissemsilt reste dépendante des services classiques de la poste. Malheureusement pour ces usagers, elle se voit, souvent, privée même de ces services classiques. Le facteur ne sonne et ne frappe que rarement aux portes de nombreux usagers et clients des postes et télécommunications.



En effet, en 2016, le facteur fait de moins en moins de tournées de service ce qui pousse les gens à s’adresser directement au centre de tri postal pour réclamer leur courrier et  ce ne sont plus quelques quartiers ou les localités avoisinantes du chef-lieu de wilaya qui en souffrent mais toute la ville. L'absence de facteurs pour la majorité des quartiers cause d'énormes désagréments pour les habitants, notamment pour les jeunes diplômés qui ont participé à plusieurs concours de recrutement et qui attendent avec impatience les résultats de ces concours. Très souvent, des personnes devant se présenter dans certaines administrations importantes, telles que les tribunaux, les sociétés ou autres institutions, ne reçoivent pas leurs convocations en temps réel et se retrouvent exposées, malgré elles, aux conséquences que cela puisse entraîner. Cette situation pénalisante dure depuis longtemps sans que les responsables daignent trouver les solutions adéquates à ce problème et elle s’est aggravée davantage avec la population croissante de la ville de Tissemsilt pour laquelle, cinq facteurs seulement sont affectés pour assurer l’acheminement du courrier. Certains citoyens ont regretté le bon acheminement de ce courrier, ils précisent qu’au meilleur des cas, la simple lettre envoyée prendra un temps pouvant atteindre un mois. Des habitants de certains quartiers à l’image de Hai Hacen,  El Merdja, les Castors et autres affirment qu'ils ne sont presque pas visités par les facteurs. Certains comme précité iront même jusqu'à aller demander le courrier au centre de distribution. D'autres ont opté pour la formule «Poste restante» et se déplacent jusqu'à la poste pour récupérer leur courrier. Cependant, cette pratique n'est pas une bonne solution, surtout lorsqu'il s'agit d'un courrier important comme les convocations qui peuvent perdre leur validité si elles ne sont pas retirées à temps. Selon des sources bien informées, le déficit en personnel chargé de la distribution du courrier a engendré cette situation, même dans les quartiers où il y a des facteurs, certains d'entre eux sont souvent dans l'incapacité de terminer la distribution du courrier pour les usagers, notamment dans les quartiers populaires où, en plus du nombre important d'habitants, vient se greffer l’absence de bonnes adresses ou l'absence de boîtes aux lettres et de ce fait, les facteurs eux-mêmes accomplissent leur mission dans des conditions inhumaines et avec une charge de travail très importante. En somme, les difficultés rencontrées quotidiennement par les citoyens interpellent en urgence les responsables d’Algérie poste pour procéder à une opération de recrutement en mesure de rétablir la situation et améliorer ainsi la prestation postal concernant la distribution du courrier.

Ould El Hadri
Samedi 5 Mars 2016 - 18:45
Lu 126 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+