REFLEXION

LE COUP DE GUEULE DU MAIRE SMAIN ABDELHAMID : "Je n’ai de compte à rendre qu’à Mostaganem"

De passage à Réflexion, le maire de l’Assemblée Populaire Communale de Mostaganem, d’obédience FLN, qui s’est prononcé sur pas mal de projets sous sa coupe, ne s’est pas tu à propos de l’événementiel de la chose politique et ses acteurs.



Pour le maire de la ville de Mostaganem, campagne ou pas campagne, « le développement communal continue son chemin sans considération à aucune circonstance, encore moins celle des législatives ; l’essentiel étant celui d’activer les programmes d’amélioration du cadre de vie du citoyen ». Le cas, cite-il, de l’aménagement de la ville et de plusieurs quartiers en matière d’éclairage, de voirie et d’assainissement. « Opération à laquelle nous avons alloué de considérables sommes d’argent, pour que Mostaganem soit digne de sa place méditerranéenne ». Ajoutant, « l’exemple de l’aménagement de l’ex Génie dans le quartier d’Al Arsa, pour lequel on s’attèle à dégager une enveloppe dans le cadre du PCD, suite aux instructions de monsieur le wali. Comme nous avons  aussi fait appel à un compétent bureau d’études pour réussir ce projet, qui d’ailleurs a été encouragé par le chef de l’Exécutif ».  Idem pour l’aménagement de la placette du Plateau Maritime qui a vu la désignation d’un bureau d’études et d’une entreprise pour une opération d’aménagement de trottoirs en béton imprimé, de terrain de proximité en gazon 5ème génération, une aire de jeu, outre la restauration de l’ancien phare selon son identique initial état, entre autres similaires opérations pour les quartiers Izeb et Amarna. A propos des projets récréatifs, l’agenda communal fait état de l’installation de 19 stades de proximité à travers la ville, après celui de l’avenue Khemisti, au niveau de Barthou, R’mila, Hana, la cité des 800 logements, chemouma 1, Chemouma 2, Al Arsa, 5 Juillet, Beymouth et autres. Dans le même cadre, l’APC  a restitué  2 stades, à savoir Benslimane et Bivouac qui sont en cours d’aménagement par ses propres moyens.   Alors que sur un autre plan, la commune vient de signer une convention avec l’EPIC pour le nettoiement et l’embellissement des ronds-points de la ville.  
Quant à la question politique de savoir pourquoi le maire ne cache pas son franc soutien au Ministre candidat aux législatives, alias Ouali Abdelkader ; ce qui ne s’est pas fait sans avoir des échos sur la place publique de par notamment l’autre clan, notre hôte n’est pas allé par trente-six chemins pour y répondre : « En deux mots, d’abord parce que j’agis dans la légalité. Et de deux, hormis monsieur le wali en tant que responsable et en tant qu’un vrai manager qui sait faire dans l’art et la manière ainsi que monsieur le Chef de Daïra qui ne lésine pas sur les moyens pour suivre toutes nos opérations, je n’ai de compte à rendre à personne en tant qu’élu.  Et en tant que militant, je n’ai aussi de compte à rendre à personne sauf monsieur Bendahmane chef de la Mouhafada. C’est pour arriver à dire, que tous les autres candidats ne sont que des militants comme moi, auxquels je dois un respect mutuel. Du reste, mon soutien indéfectible au candidat Ouali Abdelkader découle surtout de la posture de cet homme qui a apporté beaucoup à notre ville et à notre wilaya, tout comme au FLN, au moment où d’autres qui plus royalistes que le roi, demeurent indexés pour leurs frasques et leurs attitudes mégalomanes non sans balafrer et clochardiser le parti de par leurs actes incontrôlables ».   

 

Ilies BENABDESLAM
Dimanche 23 Avril 2017 - 20:07
Lu 1527 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 26-07-2017.pdf
4.34 Mo - 25/07/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+