REFLEXION

LE CORRUMPUS ALGERIEN : Parti des Professionnels de la Tchipa

Le corrumpus Algérien. Il vous regarde à travers ses lunettes d’écailles, passe une main dans ses cheveux « gelés » tire quelques bouffées de sa cigarette de contrebande, de derrière ses lunettes, vous regardes droit dans les yeux et vous dit : « C’est impossible ! »



LE CORRUMPUS ALGERIEN : Parti des Professionnels de la Tchipa
Il est là, assis, impeccable. Impassible. Il vous regarde, vous scrute, vous soupèse. Vous lui parlez de processus révolutionnaire, de planification, de masse, de démocratie. Il vous sourit mais il pense à autre chose. Il pense à sa 4x4 nouvelle génération, il pense à son château qu’il a construit, à ses privilèges et à son compte codé dans les banques étrangères.
Il se lève, viens vers vous, vous donne une tape amicale sur l’épaule, et vous dit : « je suis d’accord avec vous. Mais comprenez moi. C’est impossible »
Vous vous levez, il s’empresse de vous ouvrir la porte. Il se renferme dans son vaste bureau. Prends le quatrième volume de l’Encyclopédia Britannicus, qu’il met toujours en évidence sur la première étagère de sa bibliothèque, l’ouvre au chapitre des civilisations et s’adonne à son passe-temps favori : regarder les images !
Dans sa 4x4, de retour chez lui, escorté, il manipula la touche de la radio, il entends une émission sur la corruption. Il hausse la tête en murmurant une petite phrase : « Hamdou Allah, il parle de la corruption, pas de la ‘’Tchipa’’ qui est Hlal » Il hausse encore une fois la tête en murmurant : « Il ne faut enfin, une protection solide, pourquoi ne pas fonder un parti –Parti des Professionnels de la Tchipa » les autres partis ne sont pas mieux que nous quand même ! »
Avant d’arriver chez lui, il reçoit un coup de fil : « Allo ! Ah ! Monsieur Delamirez, comment va tu ? Ah ! Il pleut chez vous à Paris ! Chez nous il fait toujours beau… Oui, Eh Bien vous avez effectués les virements à mon compte codé ? Très bien. Mon ami. Vous pouvez venir, vous serez chez vous. Le dossier ! Demain à la première heure il sera paraphé, signé comme convenu Ne vous en faite pas. Ils sont occupés à autres choses. . A suivre…

Aek Ben Brik
Mercredi 20 Janvier 2010 - 23:01
Lu 602 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+