REFLEXION

LE CONTROLE TECHNIQUE AUTOMOBILE SOUMIS A UN TIMBRE FISCAL DE 100 A 300 DA : Nouvelle tarification sans aucune campagne d'information !



Le prix du contrôle technique des véhicules sera revu à la hausse à partir de cette année, conformément à une nouvelle décision de la loi de finance complémentaire qui vient de rentrer en vigueur. Cette loi impose désormais aux propriétaires de véhicules de disposer obligatoirement d'un timbre fiscal dont la tarification varie entre 100 et 300 DA selon la catégorie du véhicule.
Effectivement, cette décision parue au Journal officiel mentionne que le tarif du contrôle technique sera plus cher qu'auparavant, car jusqu'à présent, son tarif variait entre 800 et 1000 DA pour toutes sortes de véhicules, mais désormais il sera entre 1000 et 1300 DA. Pour rappel, le contrôle en question est devenu obligatoire depuis 2003.
Cette entrée en application s'est faite dans la totale discrétion, puisque personne n'a encore été mis au courant, le plus troublant c'est que même les agences de contrôle n'ont été informées que le 3 janvier de la nouvelle tarification opérationnelle à partir du lendemain, soit le 4 janvier.
Mais contrairement aux agences agréées, les automobilistes n'ont pas été mis au courant, alors qu'en principe, ils sont les premiers concernés par cette directive.
C'est dire que la partie responsable de cette directive, en l'occurrence l'Enacta, n'a pas pris en considération le volet communicatif, qui demeure très important pour ce genre de décision, d'autant plus que depuis le 1er janvier, les véhicules immatriculés en 2008 sont appelés à passer le contrôle technique.

Sadek
Mercredi 6 Janvier 2010 - 23:01
Lu 900 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+