REFLEXION

LE CONSUL GENERAL D'ESPAGNE A ORAN A "REFLEXION" : "La Coopération culturelle doit passer par l'échange universitaire"

C'est ce qu'a déclaré son excellence le consul général d'Espagne à Oran, M. José Manuel Rodriguez Martinez en marge du forum du citoyen organisé hier matin au siège du bureau de notre confrère le quotidien " Menber El koraa", en présence d'un parterre de journalistes.



LE CONSUL GENERAL D'ESPAGNE A ORAN A "REFLEXION" : "La Coopération culturelle doit passer par l'échange universitaire"
Son excellence M. José Manuel Rodriguez Martinez a présenté un bilan des 03 derniers mois depuis son installation au niveau du consulat d'Oran, et a qualifié la situation actuelle de la coopération bilatérale des deux pays voisins, qui ont un lien historique et surtout des rapprochements économiques et historiques à l'image du mont de Santa Cruz en compagnie des autres sites classés de Sidi El-Houari etc... D'où la nécessité d'accompagner ce mouvement de partenariat entre les entreprises espagnoles et algériennes afin de donner une nouvelle dynamique au développement des activités économiques et culturelles des deux pays qui reflètent les bonnes relations bilatérales avec notamment l'ouverture d'un cabinet économique au niveau du consulat d'Oran, afin de consolider les relations bilatérales et de partenariat économique et scientifique pour un renforcement des relations économiques entre les deux pays qui ont un lien historique commun du fait qu'il existe de fortes traces espagnoles en Oranie et que la langue espagnole est une langue de dialogue et de concertation et d'échange.Dans le même contexte, il nous a indiqué que plus de 2000 à 3000 ressortissants espagnoles activent dans des entreprises multinationales à travers les 17 wilayas de la région Ouest et d'ajouter "Nous avons besoin de beaucoup d'investisseurs Algériens en Espagne comme nous avons besoin de beaucoup d'investisseurs Espagnols en Algérien et ce,dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale et économique entre les deux pays dans les différents secteurs d'activités les mieux visés à l'exemple du secteur du bâtiment, de l'agriculture, la santé notamment les produits pharmaceutiques, la chimie les ammoniacs et le transport à l'exemple du nouveau projet du métro de la wilaya d'Oran et celui du Tramway, qui est en cours de réalisation,tout en nous informons de l'ouverture d'un cabinet économique au niveau du consulat et ce, dans le but de développer les activités économiques et culturelles qui reflètent les bonnes relations bilatérales du moment où nous avons besoin de grandes entreprises relevant du secteur de la PME petite et moyenne entreprise parce ces dernières ont une logique d'approfondir des échanges économiques. Concernant le volet des activités culturelles, le consul général nous a fait part de leur prochaine participation à la semaine culturelle qui est programmée dans la wilaya de Tlemcen du 13 juin 2011 au 16 juin avec la participation de plusieurs troupes folkloriques et de flamenco, 20 artistes, des chercheurs et conférenciers qui vont animer des séances de conférences suivies de débat afin de développer davantage les activités économiques et culturelles dans la région Ouest du pays. Et pour conclure il n'a pas manqué d'évoquer le rôle que joue l'institut Servantes de la ville d'Oran et qui est le dixième institut à l'échelle internationale, et qui est en nette progression avec une augmentation de 20% et d'ajouter que la coopération culturelle doit passer par les échanges universitaires,du fait qu'il y a une complémentarité entre l'Espagne et l'Algérie.Une relation économique, universitaire et scientifique pour le renforcement des relations bilatérales et qu'Oran est un bon exemple dans ce domaine du fait que l'institut Servantes a formé plusieurs formateurs dans différents aspects techniques et que la langue espagnole est une langue d'échange et de dialogue, avait conclu son excellence le consul général d'Espagne à Oran.

Ouverture d'un bureau économique pour favoriser le climat des affaires.
L'Espagne fortement présent dans le patrimoine historique, architecturale et littéraire oranais semble avoir suffisamment rentabilisé les relations bilatérales entre les deux pays voisins de la mer méditerranée. C'est ce qu'à déclaré son excellence, José Manuel Rodriguez Martinez. Le diplomate espagnol est revenu longuement sur les nouvelles actions entreprises par le gouvernement espagnol, illustre ainsi l'intérêt particulier qu'il accorde à la région de l'Oranie, notamment le traitement rapide des visas. M. Martinez nous a informé de l'ouverture, il y a quelques semaine, d'un bureau économique au niveau du consulat ayant pour objectif principal de favoriser le climat des affaires et de la coopération économique entre les deux pays.Ce bureau de liaison s'adresse aux opérateurs économiques algériens et espagnols, du fait que selon la déclaration de M. Marinez le gouvernement espagnol manifeste un intérêt particulier pour l'Algérie. Le nombre des entreprises installées dans les 17 wilayas de la région Ouest et relevant de son consulat est estimé à une centaine, mais ce chiffre est appelé à se multiplier à moyen terme et ce, à la lumière engagée par les deux pays dans ce sens. Concernant le traitement des visas par la représentation Espagnole, M. Martinez nous a affirmé qu'ils reçoivent 300.000 dossiers, et qu'ils seront tous éligibles si les déclarations sont exactes et qu'il n'y a pas de quota ni de favoritisme.Tous les dossiers réceptionnés seront traités de la même manière selon les conditions exigées. L'autre volet qui constitue l'un des chantiers de coopération bilatérale concerne les échanges et la collaboration entre les universités d'Oran, de Mostaganem et celles de l'Espagne. Le consul général estime que le renforcement des liens affectifs et d'intérêt commun entre l'Algérie et l'Espagne doit passer par le rapprochement et le contact permanent entre les universités des deux pays, et il annoncera à ce propos que de nombreuses recherches sont menées conjointement par les des universités de la région de l'Oranie et espagnole, dont une partie des recherches concerne les énergies renouvelables, la robotique, l'environnement, l'agro-alimentaire et les produits pharmaceutiques.

Medjadji.H
Mardi 31 Mai 2011 - 11:47
Lu 4913 fois
Oran
               Partager Partager


1.Posté par saidi said le 15/07/2012 20:15
monsieur le responsable de visa tel:0777058705
reclamation de rejue de visa



Monsieur a couse de la reponse negative de mon visa, j'ai desolai pour le motive que vous avez mon envoiyer ,puisque pour moi cette visa a mon avie c'est un reve pour decouvrire un grand payer come l'espagne . a ce poin la qui je me demande et choisee ,
Monsieur n'hoblier pas que je suis un travailleur parmanant desplinee,
corecte,oncient plus que vos ponser,je souhaite toujours visite cette payer que reste toujour le baux et le plus belle que tous les otre payer de monde
-dans l'attante d'une reponse agreable vieux agree monsieur le presedent
merci

2.Posté par nangang le 30/07/2012 19:19
M LE CONSUL:je suis née en éspagne et je vis en algérie je suis une étudiante j'ai fais 2 demande visa touriste avec ma grand mère été refusé pour ce motife/l'objet et les condition du séjour envisagé n'ont pas été justifié;merci j'attendez votre réponse

3.Posté par BOUKHALFA SAMIRA le 31/07/2012 00:29
A
MONSIEUR LE CONSUL GENERAL D'ESPAGNE D'ORAN
M.JOSE MANUEL RODRIGUEZ MARTINEZ

Objet /Recour gracieux

Monsieur le consul,

j'ai l'honneur de vous présenté ma demande de recour gracieux suite à la réponse négative de mon visa pour le motive que vous avez mon envoyer,le 22/07/2012 que j'ai pas présieé le motif de mon séjours je souhaite toujours de visité le payer pour un sejours de 15 jours que reste toujours le beaux et pour passé mes vacances aprés une autorisation d'un congé de mon employeur- Eurl alka film (FUJI FILM)

je mes a votre connaissance que je suis une comptable permanant corecte dans cette entreprise .
sachant monsieur que le visa c'est pas un droit.
dans l'attente d'une reponse favorable ; veuillez agrées exelence mes s'inssaire respée .

merci.

Oran






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+