REFLEXION

LE CHEF DE LA DAÏRA DE HASSI MAMECHE SE CONFIE A REFLEXION : La saison estivale est une totale réussite

C’est un rendez-vous programmé depuis près d’un mois que nous n’avons pas manqué et «Réflexion » s’est fait le plaisir pour aller à la rencontre de M. le Chef de la Daïra de Hassi-Mamèche. Il nous a donné un peu de son temps précieux en ce jour de la rentrée scolaire, du dimanche 4 septembre 2016, qui a polarisé toutes les attentions. Il s’est prêté à nous pendant un bon moment ; nous l’avons écouté et recueilli pour vous, ses propos.



« Je ne vais pas vous parlez de la rentrée des classes car vous savez que notre Daïra se classe en tête au niveau de la wilaya de Mostaganem depuis des années. J’ai fait ma tournée, le matin dès l’ouverture des établissements scolaires et tout va pour le mieux. Dieu merci, nous avons une tradition dans la scolarisation et on n’a pas à se plaindre » C’est ce que nous dit d’emblée le Chef de la Daïra d’un ton calme et pondéré qui met à l’aise son interlocuteur. Il enchaine pour dire que « l’on se doit de faire un bilan, même provisoire de la saison estivale qui vient à peine d’être close mais pas pour autant car je voudrais dire que, grâce à la nouvelle stratégie nationale et celle menée à Mostaganem  sous les auspices de M. Abdelwahid Temmar, notre wali, grâce à son aide précieuse, on a mis le paquet sur l’aménagement touristique au niveau de nos stations balnéaires Ouréah et Sablettes, en particulier ».Et vous constatez qu’entre  la saison estivale passée et celle qui vient de s’achever, la différence est importante. Nous avons bénéficié des orientations  et de soutiens budgétaires de la part de M le wali. Lors des réunions que nous avons tenues avec lui, et les différents Directeurs de l’exécutif et des P/APC il a été possible d’appréhender toute l’importance accordée par l’Etat au développement du Secteur du Tourisme qui ne se limite plus désormais à la saison estivale mais se prolonge au-delà pour se transformer progressivement en tourisme diversifié et multiforme. Et c’est dans ce sens que nous concentrons nos efforts car notre Daïra a des potentialités qu’il s’agirait pour nous d’exploiter au mieux avec l’investissement extérieur et des idées novatrices. Pour l’exemple, vous n’avez qu’à voir la transformation quasi radicale opérée au niveau d’Ouréah et des Sablettes, durant cette saison estivale 2016.Pour mémoire simplement, je rappelle que nous avons eu de l’aide précieuse de M le wali pour ce qui concerne l’amélioration de l’alimentation électrique et c’est pratiquement terminé avec les coupures ;Nous avons pesé de tout notre poids et avons pour régler le problème des heures légales de travail des  équipes « Algérie blanche » avec la direction de la DAS ; Vous avez vu les aménagements , équipements et installations pour les baigneurs ;La prise en charge de l’hygiène et du nettoyage quotidien. La prévention et la sécurité étaient aussi de mise avec le concours de la gendarmerie et la protection civile….etc. etc.Ca n’a pas été de tout repos mais on se devait de tout faire pour que l’estivant soit à l’aise avec du confort afin qu’il puisse revenir, même en dehors de l’Eté. Nous ambitionnons d’avancer avec d’autres projets comme, l’aménagement de viabilisation de la fameuse « Crique Alquier », très prisée par les familles afin qu’elle sera  de même statut que les autres avec tout ce qu’il faut. Nous envisageons aussi, de créer  un « camp de toile » dans la zone de « Sidi Mansour » qui est un cadre superbe. ». Notez que, parallèlement à l’objectif d’améliorer davantage le tourisme maritime, nous exploiterons d’autres variantes de tourisme là où des potentialités existeraient et ce, avec de nouvelles idées. Jusque-là, nous avons parlé de Tourisme mais nous avons également le souci de nous occuper également des parties du territoire de notre Daïra. Maintenant,  les 23 douars que nous avons sont maintenant branchés sur un réseau d’alimentation en AEP  et nous plancherons, au titre de 2016, sur d’autres actions en direction de la zone éparse pour que les citoyens ne soient pas marginalisés et ce serait une sorte de mise à niveau et la feuille de route de M. le wali, pour 2017 va dans ce sens. L’écologie, l’environnement, les sports, la culture, l’hygiène seront autant de chantiers qui constitueront le menu d’un programme, dont M le wali en est le maitre d’œuvre, conformément aux orientations du gouvernement et que nous aurons à concrétiser.

Younes
Lundi 5 Septembre 2016 - 17:33
Lu 547 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+